Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: le comité du directeur du MECI récuse la tenue d'un forum taillé sur mesure
MOUVEMENT D’EVEIL CITOYEN
(MECI)
Communiqué de presse
 
Le Comité Chargé de la Préparation de l’Assemblée Générale du Mouvement d’Eveil Citoyen (MECI) est déterminé à organiser très prochainement les assises qui permettront la mise en place des organes de fonctionnement du Collectif ; cette AG dont la tenue est impérative aura bel et bien lieu en dépit des tentatives de déstabilisations et des manœuvres de toutes sortes.
 
Le Comité constate par ailleurs que La politique de destruction de tous les fondements de notre Etat, amorcée depuis 1990 par IDRISS Deby est en train d’être bouclée ; le résultat est sans appel : un Etat quasi inexistant, une économie en lambeau, des citoyens pris en otage dans leur propre pays avec en prime des arrestations arbitraires, des détentions illégales, des tortures, des assassinats et des exactions de toutes sortes. Bref, notre pays a perdu presque tous les attributs qui caractérisent un Etat normal.
 
La politique de privatisation tout azimut instaurée dans le but d’enrichir des membres de la famille d’Idriss Deby a atteint des proportions inimaginables.
Ce qui était considéré comme insidieux apparait dorénavant au grand jour : tout le pays est quasiment devenu une propriété privée de la famille régnante ; les récentes révélations de l’organisme SWISSAID relatives aux relations troubles avec l’institution Anglo-Suisse Glencore et aux transactions mafieuses dont font l’objet les revenus du pétrole tchadien à l’exemple des récents investissements immobiliers effectués au Canada par le beau-frère du tyran sont édifiantes à cet égard.
Selon les termes de certains observateurs avertis, le pays s’est mué en une gigantesque Société Anonyme.
En provinces, des nombreuses concessions sont accordées par la famille Deby à des entreprises étrangères qui s’octroient des milliers d’hectares de terres de nos paysans et y prospectent en toute impunité.
 Le secteur des transports est lui aussi charcuté en de mini entreprises familiales qui, tout en engrangeant des revenus inimaginables ne s’étaient jamais acquittées d’aucune obligation fiscale.
 
 De l’accaparement des entreprises nationales à l’image de ce qui est advenu de la SNER,la spoliation la plus significative des droits économiques du peuple tchadien est illustrée par ce qui se passe dans le secteur très rentable des télécommunications où une kyrielle de sociétés travaillant sous des prête-noms au bénéfice de la famille régnante y font la pluie et le beau temps.
 
Elles exploitent sans scrupules les consommateurs tchadiens en imposant des tarifs exorbitants, de loin, les plus chers du monde.
En somme, par des manœuvres mafieuses favorisées par les mécanismes les plus tortueux du négoce international et en utilisant sans vergogne les institutions de l’Etat, Idriss Deby est parvenu à faire de notre pays une gigantesque entreprise familiale ; le Tchad est devenu par ses agissements, un purgatoire pour le reste des citoyens livrés à une misère indescriptible.
En dépit de ce degré de délabrement de notre Etat qui a dépassé le seuil du tolérable, Idriss Deby face à l’apathie de la population consécutive au climat de terreur qu’il a instauré, cherche à instituer une dynastie au pays pour parfaire son plan d’asservissement programmé des tchadiens.
 
En effet, non content d’avoir décrété unilatéralement et arbitrairement la prolongation du mandat des députés, le tyran se démène pour organiser un « forum » dont l’objectif évident est de valider une « réforme institutionnelle » concoctée sur mesure par des obligés triés sur le volet. Ces individus qui se sont toujours distingués par leur soumission aux excès démoniaques du maître avaient dans leur document procédé sur ses injonctions à une modification constitutionnelle taillée sur mesure.
 
Cette « réforme » est maladroitement maquillée par l’institution d’un système fédéral dont le dessein était d’accompagner le vrai objectif qui était l’introduction dans la loi fondamentale du poste de vice-président.
 
Le but ultime de cette initiative est l’’instauration d’un système monarchique de fait à l’image de ce qui se passe en Guinée Equatoriale où le fils du chef de l’Etat  est le vice-président de la république ; l’objectif de Deby étant de faire perpétrer par sa descendance sa gouvernance abjecte d’asservissement des Tchadiens.
 
Face à cette situation, le Comité chargé de la préparation de l’Assemblée Générale du MECI rejette le principe de l’organisation d’un forum taillé sur mesure et qui ne contribue en rien à l’amélioration de la crise multiforme que traverse notre pays.
 
Le Comité estime qu’en l’état actuel de la situation, la nécessité d’organiser un dialogue national inclusif réunissant tous les représentants de tous les acteurs socio- politiques du pays dans un cadre neutre s’impose de plus en plus ; seul, ce rendez-vous national pourra nous éviter le chaos.
 
Fait à Ndjamena le 26 Juin 2017
 
Pour le Comité
 
Mahamat Nour IBEDOU