Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: la CTDDH aussi dénonce le forum panafricain de la jeunesse
CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS
C.T.D.D.H
 
BP : 5839 Ndjamena E-mail : ctddh_organisation@yahoo.fr
Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO
 
Communiqué de Presse n°36/2017
 
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) est profondément outrée par l’organisation d’un « forum panafricain de la jeunesse » au Tchad. Une fois de plus, ce qui reste des maigres ressources du pays sont utilisées pour le financement d’une manifestation inutile et inopportune au moment où le pays traverse l’une des crises économique, sociale et politique les plus difficiles de son histoire. 
 
La C.T.D.D.H estime par ailleurs que la jeunesse tchadienne ne croit plus depuis longtemps aux slogans creux et factices du genre «   la jeunesse fer de lance de la nation » et autres diatribes démagogiques débités sans vergogne par Idriss Deby.
 
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) affirme que la jeunesse tchadienne qui représente la frange la plus importante de la population est la plus grande victime de la gouvernance abjecte d’Idriss Deby.
 
La jeunesse Tchadienne est et continue d’être la victime de massacres lors des manifestations pacifiques et de tortures à l’image de celles exercées sur elle par la GMIP. Cette jeunesse est celle qui se retrouve dans la rue faute de bourses d’étude pour ceux de ses membres qui arrivent à décrocher, le Baccalauréat ; ceux qui entrent à l’université, n’ont jamais achevé un programme académique à cause des interruptions récurrentes de leur scolarité ; interruptions dues aux inconséquences des pouvoirs publics causent des tensions sociales permanentes.  Ceux d’entre eux ayant fait l’effort d’avoir étudié à l’étranger en sont réduits une fois au pays à exercer des petits travaux pour survivre.
 
Cette jeunesse tchadienne est depuis longtemps sans repères parce que le gouvernement n’a simplement aucune politique d’emploi.
 
La C.T.D.D.H estime que les fonds dépensés pour l’organisation de ce « forum » folklorique auraient pu utilement servir à l’amélioration des conditions d’étude de cette jeunesse abandonnée à elle-même depuis longtemps.
 
Fait à N’Djamena le 29 /06/2017
Le Secrétaire Général
Mahamat Nour Ibedou