Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: les diplomates accrédités dans le pays s'indignent à leur tours sur les dérives du régime

Tchad : les diplomates accrédités dans le pays s’insurgent contre les atteintes récurrentes aux droits humains et libertés.

Emmurées depuis plusieurs  années sur la situation gravissime de détérioration des droits humains et des libertés au Tchad, plusieurs représentations diplomatiques accréditées dans le pays, ont fait une déclaration commune sur les derniers événements qui secouent le pays. 

Elles ont publié une déclaration pour exprimer leurs préoccupations sur cette situation et rattraper le silence alourdissant qu'elles accusent pour se prononcer sur les dérives totalitaires du régime de Ndjaména, allié dans la lutte contre le terrorisme au nom d’une prétendue politique sécuritaire. Il réprime de manière disproportionnée son peuple.

Cette déclaration commune des diplomates accrédités, est vivement, accueillie par l’opposition tchadienne qui se réjouit de ce droit de regard de la communauté internationale sur le cas tchadien.


Makaila.fr

Lire la déclaration

Déclaration locale conjointe de la Délégation de l'Union européenne, de l'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne, de l’Ambassade de France, de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique et de la Représentation de la Suisse. 


Nous sommes préoccupés par la détention de plusieurs militants de la société civile, par l'absence d'information sur les charges retenues contre eux, ainsi que sur les conditions de leur détention, et souhaitons réitérer notre attachement au respect des libertés fondamentales, parmi lesquelles les libertés de l'expression et de manifestation, qui sont des composantes essentielles de la démocratie. Les acteurs de la société civile devraient jouer un rôle central dans le renforcement de la démocratie et de l´Etat de droit. 


Nous encourageons le Tchad à veiller au plein respect des droits consacrés par sa Constitution et par les engagements internationaux auxquels il a souscrit, et qui participent à sa paix et à sa stabilité. L'attaque d'un convoi pénitentiaire et l´assassinat de prisonniers au cours de leur transfèrement sont également sources de préoccupations. Attachés au droit à un procès équitable, qui permet de prévenir l’impunité et de protéger contre les abus, nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur ces actes, afin que les responsables en répondent devant la justice.