Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:l'ADAC dans le collimateur de l'IGE- Epinglée par l'Inspection Générale d'Etat) pour des malversations financières, l'ADAC détourne l'attention de l'opinion et accuse une compagnie aérienne privée inoccente //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : les diplomates accrédités convoqués pour être sermonnés

La déclaration conjointe des représentations diplomatiques accréditées au Tchad sur les arrestations, détentions illégales des responsables des mouvements citoyens et la tuerie des militaires prisonniers, a suscité l’ire du régime d’Idriss Deby qui a instruit le Ministère des Affaires Etrangères de rappeler à l’ordre ces derniers.

Arrogant et méprisant envers son peuple, Idriss Deby,  fidèle à ses réflexes d’insubordination, n’a pas apprécié, la déclaration faite, mardi 25 avril 2017, par la délégation de l’Union européenne et les Ambassades de France, d’Allemagne, des Etats-Unis et de la Suisse qui se sont indignées sur la détérioration de la situation des droits humains et des libertés ainsi d’autres crimes  qui mettent en péril la paix sociale.

En réaction à ces diplomates, le régime de Ndjaména, les a convoqués au Ministère des Affaires Etrangères pour leur signifier sa colère. Connaissant la nature du régime tchadien, on n’est pas surpris. Il reproche aux membres de la communauté internationale d’avoir pris position en faveur de la société civile et de l’opposition dont les leaders sont malmenés par l’Agence Nationale pour la Sécurité (ANS). Pourtant, c’est le contraire qui est observé, son régime bénéficie d’une mansuétude de la communauté internationale qui ferme les yeux sur les excès en tout genre de son pouvoir liberticide.

Idriss Deby réfute toute ingérence étrangère au Tchad, parce qu’il a bénéficié en 27 ans des soutiens multiformes pour le maintien de son pouvoir clanique et despotique.

Cette allégeance et complaisance de la France, de l’Allemagne, des Etats-Unis et de l’Union européenne,  qui a fortifié son pouvoir qui durcit le ton à chaque fois qu’il est rappelé à l’ordre.

L’opinion internationale muette sinon totalement sourde à l’égard d’Idriss Deby qui jouit d'une totale confiance pour réprimer son peuple meurtri.

La France, en première ligne doit savoir que son allié, est un homme qui n’est pas digne d’estime et de confiance. Elle a intérêt à prendre du recul avant qu’il ne soit trop tard.

Makaila.fr