Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Déposée devant le Tribunal de Paris, depuis deux ans, une plainte à l'encontre d'Ismaïl Chaïbo, est en instruction.Elle a été annoncée pourtant sur France Inter. Il vient d'être nommé Directeur des Renseignements militaires (B2) au Tchad, rèvèle l'hebdomadaire, Jeune Afrique basé en France//

Géo-localisation

Publié par Mak

Lettre ouverte de l'opposition armée tchadienne à Marine Lepen

Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de La République

CCMSR

 

Lettre ouverte à Madame

Marine Lepen

Présidente du Front National

candidate aux présidentielles françaises

du mai 2017

Madame La Présidente

 Le  discours de N'djamena qui a exposé finalement  votre vision  sur les futures  relations franco-africaines, si  le peuple français aura choisi la candidate du FN en mai prochain , n'est pas passé et ne passera pas inaperçu chez nous, tchadiennes et tchadiens,  qui tenons arme à la main depuis plus d' une décennie face à une redoutable dictature à laquelle la France appuie et soutient en dépit des violations massives des droits humains,  du non droit, de la mauvaise gouvernance et du misérable aplatissement du peuple tchadien.                                                  

 

Ce discours tenu à l'Assemblée Nationale dont la majorité mécanique fait d'elle une chambre d'enregistrement au service exclusivement  du régime et non du peuple qui ne s'y reconnait point  constitue une énième gifle administrée au peuple tchadien par un membre de la France officielle que vous êtes, une France partie prenante dans la tragédie africaine et non  malheureusement  une solution aux problèmes africains.                                                                                                                  

 Nous aurions souhaité cependant écouter  une nouvelle voix, celle de l'espérance, celle de la coopération dans la dignité réciproque, celle de l'amitié historique de deux peuples et celle de la souveraineté. Oui  Madame, la souveraineté qui n'est pas celle qui est  développée de façon biaisée dans votre discours mais celle qui donne au peuple tchadien la possibilité d'être maitre de son destin et de choisir librement, sans aucune influence des forces néocoloniales occultes, ses dirigeants et non d'accepter sans broncher des régimes militaristes et dictatoriaux parachutés et soutenus  par des locataires à l'Elysée se succédant à tour de mandat présidentiel   et ce, depuis l'indépendance nominale du Tchad en 1960                                                                                     

Madame La Présidente, vous aurez beaucoup à apprendre de l'Afrique et surtout du Tchad que vous venez de visiter. Ce n'est pas le tapis rouge qui vous est déroulé  qui vous permet d'apprécier de façon claire les relations franco-tchadiennes entachées par des hypocrisies , des liaisons mafieuses et de l'exploitation de l'homme par l'homme plus persistante qu'au temps colonial . Tous ces méfaits ont développé dans l'esprit de chaque tchadien digne de nom l'aversion et le rejet du néocolonialisme français.                                                                                                                    

 Vous venez à N'djamena pour conforter et rassurer un allié de taille de votre pays, le bras armé qui exécute tous les plans de déstabilisation de la région africaine  au nom de la prétendue lutte contre le terrorisme.     

 A cet égard, il est de bonne manière de vous concéder le droit de soutenir une dictature criminelle asphyxiant presque trois décennies son peuple. Mais sachez aussi que le peuple tchadien ne restera point les bras croisés pour accepter l'humiliation , la spoliation et l'asservissement.  Nous aurions pensé que la posture de président de la République Française que vous souhaiteriez avec le concours du suffrage universel  endosser ait permis une certaine cohérence dans vos analyses sur la politique africaine et surtout tchadienne.                                                                  

Pour notre part, nous attendons du futur président français quelque soit l'issue du vote de prendre en compte les aspirations légitimes du peuple tchadien et particulièrement de respecter le destin du peuple à disposer de lui-même sans lequel le flux migratoire envahissant votre pays et votre continent  ira en crescendo, les crises sociopolitiques nées de gouvernance arbitraire et antidémocratique provoqueront toujours d'incessantes rebellions  et le terrorisme que vous entendez combattre (alors que vous l'entretenez à dessein) demeurera la plus grande escroquerie de notre siècle , faite sur le sang des millions d' innocents pauvres par  des financiéristes  mondiaux.                                                   

Toujours, pour notre part, face à la foudroyante dictature qui nous écrase depuis presque trois décennies, nous avons été obligés de choisir l'option de la lutte armée non pas pour conquérir le pouvoir pour le pouvoir mais plutôt contribuer à restaurer la dignité , l'honneur et toutes les libertés fondamentales aujourd'hui bafouées et bannies par le régime de Ndjamena auquel vous ne cessez de  tarir autant d'éloges.                                           

 Le  Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de la République,  fruit de la résistance nationale à la dictature de Ndjamena, ne saura poursuivre sa lutte pour un Tchad meilleur où des valeurs d'alternance démocratique, de  paix sociale , de justice équitable et d'égalité citoyenne  devenant véritablement  les fondements de notre république. Pour cela, au-delà des sacrifices humains et matériels que nous consentons quotidiennement et depuis des longues années, l'apport des vrais amis du Tchad et de son peuple dans ce combat est  plus que jamais nécessaire. Et nous pensons finalement que  tout dirigeant français, chef de parti ou président de la république , doit avoir à l'esprit que pour freiner le flux migratoire, pour que la paix règne en Afrique et particulièrement le Tchad, il faut aider les tchadiens à assoir une bonne gouvernance, une gouvernance émanant de la volonté populaire.            

Veuillez, croire Madame la Présidente du Front National, à nos distinguées salutations.                                                                                     

Ahmat Yacoub Adam

Membre du Comité Exécutif

 du Conseil de Commandement Militaire

 pour le Salut de la République

 Commission Administration et Communication