Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:l'ADAC dans le collimateur de l'IGE- Epinglée par l'Inspection Générale d'Etat) pour des malversations financières, l'ADAC détourne l'attention de l'opinion et accuse une compagnie aérienne privée inoccente //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: sommes nous des Retraités ou des Maltraités ?

 

  
 
   
 
 

Il y a plus d’un trimestre que son Excellence l’Ambassadeur de France, avait fait une sortie médiatique à R.F.I. pour nous annoncer que l’Agence Française de Développement (A.F.D.) avait versé trois milliards trois cents millions du F.CFA pour le paiement des Pensions des Retraités.

A ma grande surprise, jusqu’à présent, nous n’avons pas eu notre dû. Chaque matin, on se regroupe comme des Mendiants de Vendredi devant une maison de bienfaisance sociale mais hélas peine perdue ce paiement se fait à pas de loup. Contre notre gré nous continuons à faire de navette entre la Caisse Nationale des Retraités et les quartiers.
Pourquoi ce retard ?


D’après les explications des Agents de la CNRT, une partie de cette somme est utilisée pour payer les fonctionnaires grévistes et une autre source plus crédible dit que cet argent à servi à fêter la victoire de Mr Moussa Faki Mahamat fraichement nommé Président de la Commission de l’Union Africaine.
Je connais bien Mr Moussa Faki c’est un Monsieur au caractère paisible et qui se respecte. Ayant reçu une éducation de base très raffinée à l’école coranique de son Père Faki Mahamat Gninguilim, ce cadre intellectuellement compétent, est contraint d’accepter cette pension des Maltraités, des Veuves et Orphelins. Le contexte politique actuel l’oblige de se mettre au garde-à-vous pour éviter la foudre de ces prédateurs.
M’adressant au chef de ce club des Délinquants astucieux, composé des produits d’adultère de nos papa Tirailleurs et Fonctionnaires qui ont servi le nord et l’est du pays. Comment Déby peut-il arracher les pensions des veuves et orphelins, femmes et enfants de ces combattants morts. Ceux –la qui l’ont hisse au pouvoir.
Ne peut-il pas imposer une cotisation à son entourage pourri et ceux là qui l’induisent en erreur constamment ? Toutes les religions du monde interdissent qu’on se sucre des biens des orphelins et veuves.
Je connais bien cette institution panafricaine. Elle a vu le jour le 25 Mai 1963 à Addis Abéba. En 1963 date de sa genèse, je totalisai 9 ans dans la Fonction Publiques Tchadienne. A travers le journal de la Fédération des Etudiants d’Africaine Noire en France (FEANF) Je suivais l’actualité africaine. Etant vendeur à la criée, j’ai bien lu ce journal qui était à l’avant-garde de la lutte anticolonialiste et anti impérialiste.
L’organisation de l’unité africaine (OUA) ou aujourd’hui de l’Union Africaine ou en terme plus explicite l’Utopie Africaine est une institution budgétivore. Son premier Secrétaire Général Dialllo Telli qui en fin de mission a regagné sa Guinée Natale fut arrêté et mort par inanition au Camp Boiro. Cette dite institution n’a même pas levé le petit doigt pour défendre son premier Secrétaire Général que le Tyran Sékou a raccourci sa vie.
Cadre très brillant, Mr Diallo Telli fut Docteur en droit en 1954 à l’âge de 28 ans et Directeur de Cabinet du Gouverneur Général de l’Afrique Occidentale Française à Dakar. La guinée devenue indépendante le 2 Octobre 1958, le Président le nomma comme Ambassadeur à Washington et Président de la commission de l’Apartheid à l’ONU et ce n’est que le 22 Aout 1964 à la Conférence de l’OUA au Caire qu’il sera désigné Secrétaire Général de cette institution panafricaine. Le Président Sékou Touré avait porté son choix sur son demi-frère Ismail Touré. Mais les présidents Nkrumah et Djamal Abdelnasser ont préféré Diallo Telli car c’est lui qui a sillonné les capitales africaines pour prêcher la naissance de cette organisation.
L’Union Africaine qui a avalé les pensions des orphelins et veuves finira tragiquement, car Allah le Miséricordieux ne pardonne pas un tel acte. Attendons de voir.

AL HADJ GARONDE DJARMA
Tel 68 40 82 18

 
 
 -- envoyé par Garondé Djarma (garondedjarma@Yahoo.fr)