Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Que font Nadingar et Casimir à la CBLT ?

Si ce ne sont pas des magouilles ou imposer leur proches parents à des postes de recrutement (petit frère de Nadingar Gestionnaire Comptable Tchad, un autre fournisseur de la CBLT et dans bientôt à la PRESIBALT Coordination Nationale Tchad et fils de CASIMIR Assistant Comptable PRESIBALT...).

NADINGAR et CASIMIR ont passés leur temps depuis leur arrivée à la CBLT à s'enrichir plutôt que de jouer leur rôle de véritable défenseur de la cause Tchadienne. Aujourd'hui, ils sont derrière toutes les grandes affaires mafieuses à la CBLT, à titre d’exemple CASIMIR prend de l’argent auprès des fournisseurs, prestataires et les candidats aux postes de recrutement alors lui-même est recruter avec un Diplôme linguistique et attestations falsifiés...).

Avec la difficulté que vivent les personnels Tchadiens de la CBLT dont ils ont pillé, les deux cadres sont les responsables de cette situation que connait la CBLT.

LA CBLT : Il y a lieu de jeter un regard particulier à la Commission du Bassin du Lac Tchad où plusieurs malversations sont opérées sans qu’aucune inspection de contrôle ne lève le petit doigt.
Le Ministre SIDICK ABDELKERIM HAGGAR doit être ce levier à même de contribuer à renflouer le compte de la CBLT, les Secrétaire Exécutif et ces complices s’arrogent le monopole du clientélisme et du détournement savamment orchestré. La CBLT est pratiquement mise à sac par un système bien huilé par les Responsables avec assez souvent la complicité du ministre tutelle. Les audits de la comptabilité se font aux cabinets soit le cabinet d’un de frère ou ami de NADINGAR et les
redressements toujours en faveur de ces derniers, à titre d’exemple (organiser le conseil des ministres des Pays membre plus 60 à 80 millions de dépense, achat des véhicules de la force mixte plus
d’un(1) milliard et réfectionner le camp qui est à côté du camp de 27 à 400 millions avec la complicité de la Société WADI KOUNDJI, loyer du logement de la Force mixte 60 millions par an….).

Des milliards de FCFA partent en fumées pour des poussières qui atterrissent dans les poches des responsables de la CBLT véreux ... Les Pays membre de la CBLT doivent effectuer un travail de contrôle assidu et intègre pour mieux orienter leur contribution au profit des pauvre habitant du bien commun le Lac Tchad…

À suivre