Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Nomination à la tête de la Banque de l'Habitat du Tchad- Hicham Ibni Oumar Mahamat Saleh est désormais le Directeur Général de la Banque de l'Habitat du pays // Lettre ouverte sur le Tchad - La communauté internationale se trompe en considérant le présdent Idriss Deby comme gage d'une stabilité sous-régionale face aux menaces terroristes//

Géo-localisation

Publié par Mak

Affaire Laokein: La CTDDH s'oppose à toutes poursuites judiciaires arbitraires à l'encontre du Maire de Moundou
CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS
C.T.D.D.H
BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr;   Tel : +235 66267981 ; +235 92 10 69 83 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO
Communiqué de presse n°002/2017
 
 
 
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H)  est profondément choquée par la récurrence des  harcèlements injustifiés subis par l’élu Laoukein Kourayo Médard Maire de la Commune de Moundou.
 
Apres avoir usé dans un passé récent de manœuvres  grossières   et gratuites  visant à dresser les salariés de la mairie contre sa personne, le gouvernement récidive en faisant convoquer et auditionner monsieur Médard par la police judiciaire.
 
Cet acte  posé par cette  police  au motif que les portraits du Maire avaient été placardés  en lieu et place de ceux d’Idriss Deby est d’autant plus arbitraire et illégal qu’il avait tout simplement été planifié par les hautes autorités au niveau central.
 
La Convention Tchadienne pour la Défense  des Droits Humains(C.T.D.D.H) rappelle au gouvernement et à ses affidés qu’en matière de symbole, un élu local a plus que tout autre, dans sa localité, le droit de faire afficher son portrait où bon lui semble.
 
Les pratiques visant à imposer l’affichage du seul portrait d’Idriss Deby à l’exclusion de tout autre portrait dans une agglomération contrôlée par un maire élu confirme les dérives dictatoriales d’un culte de la personnalité désuet et abject relevant d’un autre âge.
 
La C.T.D.D.H   met en garde le Gouvernement contre d’éventuelles poursuites judiciaires arbitraires à l’encontre du Maire Laoukein Médard. Elle rendra par ailleurs  le gouvernement responsable  d’éventuelles conséquences physiques ou morales qui adviendraient de ces harcèlements gratuits et arbitraires.
 
Fait à Ndjamena le 16 Janvier 2017
 
Le Secrétaire Général
 
Mahamat Nour IBEDOU