Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Jean Bernard-Padaré, crédit-photo(rfi)

Jean Bernard-Padaré, crédit-photo(rfi)

Près de trois semaines, Jean Bernard Padaré, ancien ministre de justice tchadien et actuel porte-parole du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), a quitté le pays pour séjourner à Orléans dans le cadre d’une vie familiale, a-t-on appris des sources proches de l’un des thuriféraires et zélés du régime d’Idriss Deby.

 

Jean-Bernard Padaré traverserait des moments difficiles au Tchad, selon des sources confidentielles proches de l’intéressé à Ndjaména et à l’étranger. D’après nos différentes sources, le porte-parole du Mps peine à joindre les deux bouts au même titre que les autres tchadiens «  lamba » précarisés par ce pouvoir prévaricateur d’Idriss Deby.

Les ennuis de Jean-Bernard Padaré

Accusé à tort ou à raison d’avoir vendu des terrains à des particuliers lorsqu’il était aux affaires, Jean Bernard Padaré croule sous le poids des dettes des commerçants et hommes d’affaires véreux. Il n’est pas en odeur de sainteté au sein de sa famille politique du MPS notamment avec  certains responsables comme Mahamat Zène Bada et autres caciques du régime. Il accuse régulièrement l’actuel Secrétaire Général du MPS, Mahamat Zène Bada d’induire Idriss Deby en erreurs dans sa vision de réclamer à cor et à cri ce que les auteurs des détournements doivent rendre des comptes  à Etat.

Phase de révolte

Par ailleurs, Jean Bernard Padaré s’est révolté aussi du fait des difficultés qu’il rencontre depuis plusieurs mois pour obtenir une audience avec Idriss Deby. Ce dernier est constamment en voyages à l’étranger et le personnel de son cabinet refuse de recevoir l’ancien ministre pour des motivations inavouées.

C’est dans ce climat d’hostilité avérée à son égard qu’en sa qualité d’avocat de la famille d’Idriss Deby, Jean Bernard Padaré a pu s’entretenir avec Amira Idriss Deby, fille du président tchadien et actuelle directrice adjointe du cabinet. Il lui a présenté ses doléances et a manifesté son souhait de le rencontrer le PR comme on dit dans le jargon des Ndjaménois et des gens proches du landerneau politique tchadien.

Amira aurait laissé entendre à Padaré que son père serait sous peu à Paris et qu’il est possible qu’il soit reçu en audience par Idriss Deby, l’occasion pour lui d’exposer ses préoccupations.

Face donc à ces nombreuses tracasseries que le porte-parole du MPS a consulté son ami, Ismail Chaïbo, ex-conseiller à la sécurité d’Idriss Deby de vouloir déposer une lettre de démission du parti au pouvoir en traçant sa route et sa carrière politique. Mais, ce dernier lui a dissuadé d’aller au bout de sa logique de démissionner en attirant son attention sur les risques qu’engendrait une telle décision susceptible de lui créer des ennuis supplémentaires et des actes de représailles d’un régime aux abois.

Juqu’à quand Jean Bernard Padaré va-t-il supporter cette pression qu’il subit au Tchad ?

Makaila.fr