Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Moussa Faki,

Moussa Faki,

Comité citoyen de campagne pour le non à Moussa Faki à la commission de l’Union africaine

Communiqué de presse

NON à Moussa Faki à la tête de la Commission de l’Union africaine

Le Comité citoyen de campagne pour le non à Moussa Faki, ministre tchadien des affaires étrangères, candidat à la Commission de l’Union africaine, tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’il se mobilise pour faire échouer la candidature tchadienne pour plusieurs raisons.

En effet, en juillet 2016, lors du sommet de Kigali, faute de consensus entre les différents Chefs d’Etats africains, l’élection à la tête de la Commission de l’Union africaine, a été reportée pour 2017.

M.Moussa Faki, actuel ministre des affaires étrangères tchadien face au Pr Abdoulaye Bathily, représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale et Mme Amina Mohamed, ministre kényane des Affaires étrangères.

Au niveau du Tchad, l’objet de notre campagne contre M. Moussa Faki, résulte du constat alarmant que la candidature de ce dernier est inappropriée dans la mesure où l’intégrité de la personne ne rime pas avec les hautes fonctions qu’il doit assumer à l’échelle continentale.

Rappelez-vous que l’enfant du ministre Moussa Faki, fait partie des fils des dignitaires du régime ayant violé en février 2016, la jeune lycéenne Zouhoura dont l’affaire a défrayé la chronique des médias internationaux et vacillé le pouvoir d’Idriss Deby. Les auteurs de cet acte sont aujourd’hui, libres de leurs mouvements et bénéficient d’une totale impunité.

Le Comité citoyen de campagne relève aussi que la motivation première du régime d’Idriss Deby est de noyauter l’institution panafricaine en plaçant des hommes à sa dévotion.

Pour rappel, depuis une année, le Tchad préside l’Union africaine, à travers son président Idriss Deby qui a fait preuve d’une gestion budgétivore des ressources allouées dans le cadre de ses différentes missions. Il a très mal géré le contentieux électoral gabonais, en lésant le candidat Jean Ping.

Face à ces observations, il sera dangereux de confier la commission de l’Union africaine à son ministre des affaires étrangères qui va de manière évidente transférer les pratiques honteuses de la gestion de l’Etat du Tchad actuel au sein d’une organisation qui se veut continentale.

Devant ces faits inquiétants, le Comité citoyen de campagne pour dire non à Moussa Faki, entend rencontrer des diplomates africains, les médias et la diaspora africaine à Paris en vue de les sensibiliser sur le mobile de notre démarche et la gravité de la situation qui guette l’Union africaine.

Le comité citoyen de campagne envisage d’organiser dans un bref délai une conférence pour dérouler son plan d’actions.

Paris, le 08 décembre 2016

Le coordonnateur du comité

Doki Warou Mahamat

Tel :  00 33 6 37 53 38 56

dokiwarou@yahoo.fr