Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:l'ADAC dans le collimateur de l'IGE- Epinglée par l'Inspection Générale d'Etat) pour des malversations financières, l'ADAC détourne l'attention de l'opinion et accuse une compagnie aérienne privée inoccente //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les Brasseries du Tchad (bdt) : Convention d’Etablissement biaisée

Quand est-ce que l’Etat tchadien se réveillera-t-il pour corriger les conventions signées de manières scabreuses par certains ministres aux moralités douteuses plus orientés par un instinct de cupidité, aidés par un gangster et ancien député dont nous terrons le nom pour le moment, l'homme de grande magouilles des bdt. quel est ce manque de sens de patriotisme pour des commis d’Etats qui ne défendent pas correctement les intérêts du pays mais s’adonnent au bradage des intérêts nationaux pour des maigres consolations pécuniaires.
le cas très édifiant des brasseries du Tchad pourtant déjà existante et fonctionnelle a qui on a octroyé une convention d’établissement pour le démarrage de l'usine tombée en ruine pendant la guerre civile de 1979.


Toujours insatiable, cette société vient d'avoir de manière consécutive la 3eme convention en 2015 pour 5 ans sans que les textes ne passent par l’assemblée nationale et encore moins sans avis de la présidence de la république qui n’avait pas donné de quitus a la mouture, nous laisse narguer.
les fautifs doivent répondre incessamment de leur acte. l’ige doit immédiatement se mettre en branle pour stopper l’hémorragie par ses temps de vaches maigres.

Cette société qui ne favorise pas et ni ne développe l’emploi des cadres tchadiens en préférant a l’inverse avec la complicité de quelques rares cadres nationaux recrutés au pays voisinage leurs hommes de liges ou copains.

Les postes octroyés à ces étrangers peuvent bien être occupés par les tchadiens. Ces étrangers utilisent tous les moyens pour s'enraciner définitivement au Tchad, d'autant plus que la mission initiale est de coacher les tchadiens pendant une période donnée et laisser leur place.

Sans compter avec ses chercheurs d'emploi, ils pondent des rapports alarmants pour dénigrer les nationaux sous prétexte que ceux-ci ne sont pas encore en mesure d'occuper leur poste.

On doit se dire que l'onape qui est en charge de la promotion des emplois au Tchad semble jouer le jeu de ces multinationales ? Car n’étant regardant sur les textes si non, on ne peut pas comprendre que quelqu'un qui vient pour une période de 2 ans puissent totaliser 8 a 10 ans sans s'inquiéter et nargue les nationaux sous le nez de l'administration tchadienne en charge de l'emploi.

si en deux ans, il ne peut pas passer la main, c'est que lui -même n'est pas compètent et l'onape ne doit pas renouveler son permis de travail. l'onape doit mieux comprendre et sans se tromper, nous avons actuellement sous la main des millions de tchadiens sans emplois et,il est inadmissible et sans arrières pensées xénophobe que les étrangers s'éternisent sur les postes que les tchadiens peuvent valablement occuper.

Nous voyons l’effort que le pétrolier esso a entrepris dans la nationalisation des postes après une lutte acharnée.


- Il a été fait mention clairement sur la fameuse convention que les opérateurs économiques tchadiens doivent avoir une attention particulière de la part des BDT. Mais, que ces operateurs économiques, surtout ceux de la branche du transport, à savoir les transporteurs nationaux ne sont pas associes à la distribution de boissons et autres.

A l’inverse cette entreprise préfère cautionner des libanais vivant au Cameroun et tout récemment un autre français a été cautionné auprès des banques afin d’acquérir les camions pour transporter les boissons et autres.

- autre monstre vampirique c'est la centrale d’achat du groupe par laquelle les commandes importantes sont effectuées.
Cette centrale n’est ni plus ni moins qu’un artifice de blanchissement et détournements d’argent.
en jargon nouveau on parle de technique d’optimisation fiscale que les sociétés utilisent pour moins payer l’impôt.

les paiements sont ordonnes entièrement vers cette centrale d’achat avant exécution de la commande alors que les fournisseurs tchadiens sont mis au supplice avec des procédures contraignantes on leur refuse les facilites comme l'avance sur commandes et même on accepte pas de leur signer les attestations de virement irrévocable pour qu’ils puissent avoir auprès de leur banquier la latitude d’action pour sereinement exécuter leur deal.

Les BDT ne font que tourner sous découvert a tout moment avec les banques de la place.
or tout le monde sait comment cette entreprise gagne de l'argent. en un mot, à part les salaires verses a leurs employés et les miettes versées aux impôts, le Tchad ne bénéficie pas de leur argent fait sur notre dos.

- en dépit de la mention pour la liberté syndicale faite dans la convention, les BDT aides par certains de leurs valets cadres nationaux ont tout fait pour torpiller le bon fonctionnement du syndicat des grossistes. Comme les BDT sont en situation de monopole, elle font leur loi en changeant ou modifiant les règles de partenariat qui existent entre elle et les grossistes.
Il arrive qu'elles imposent la vente d'un produit x a l'achat préalable d'un autre produit y. mêmes le produit x connait de la mévente.

Les grossistes sont souvent mis devant le fait accompli et sans communication ni discussions préalables des nouvelles règles ou décisions de fonctionnement.

- les BDT menacent certains grossistes de fermeture de leur compte sous prétexte qu'il y a d'autres clients qui attendent l'agrément. en un mot les BDT se comportent en terrain conquis et traitent ses clients (partenaires) comme ses esclaves. Fuyant des rencontres avec tous les grossistes. Néanmoins, préférant parler avec certains en aparté en les poussant à se désolidariser des autres grossistes.

- parlant des cadres nationaux des BDT, ce sont eux mêmes qui ont donné l'occasion à ces soit disant expatries de marcher sur eux. Comment comprendre qu'à chaque réunion des cadres et délègues, 5.mn après la réunion la direction générale est au courant de tout le contenu de la rencontre détail par détail y compris les plans d'action. C'est tout simplement pour dire que la direction générale a ses hommes de mains infiltres dans le collège des cadres et au niveau des délègues.

Pour étayer tout cela, nous avons actuellement le dieu sur terre un certain M. David FUSTEC, ce prétendu  DAF des bdt qui dicte sa loi en soufflant le chaud et le froid.


Le nouveau directeur général qui vient de prendre service à peine 2 mois ne maitrisent rien du tout. ce M. David Fustec devrait quitter le Tchad à défaut de permis de travail. Mais par quel miracle, l'onape lui a encore donné l'occasion de marcher sur les tchadiens.

Vivement que l'ige fasse un tour dans cette officine afin de voir a la loupe tous les contrats de ses expatries.
Quel investissement cette entreprise va-t-elle encore réaliser car déjà en pleine fonctionnalité extrême et tirant a plein sur la rentabilité.

- en prenant leur fameuse convention, aucun plan adéquat n’est détaillé dans ce document si non, il ressort simplement leur mensonge d’investissement de 25 milliards de frs cfa sur cinq ans.

Cette société a appauvri les tchadiens et s'est vraiment enrichi. La preuve, elle a multiplié par 10 son volume de production en dix ans.
Un tchadien normal qui lit cette convention doit se mettre immédiatement à pleurer le sort de son pays du fait de ses cadres qui ne l'aiment pas.

Le Ministère du commerce et curieusement celui des finances ont bradé ce pays aux BDT.
Vraiment ce pays c’est plus les marches ou grèves dont il a besoin .Mais, comme le disait le général Ble Goude « a chacun son blanc. à nous vrai patriote tchadien à chacun son pourvoyeur de la nation. »
(la suite du dossier bdt avec plus de détails bientôt).

​​​​Le Mouvement de la Conscience Tchadienne Eveillée (MCTE)