Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : Le Groupe de pression appelé G5 se serait élargi à 8 responsables pour déstabiliser le système MPS ?
  
 
   
 
 

Des sources généralement bien informées, le groupe de pression dénommé G5 se serait élargi à huit (8) responsables et serait désormais dénommé G8. Au premier groupe G5, se seraient ajoutés trois (3) personnes, Nagoum Yamassoum, Moussa Kadam et Mme Elise Loum. Ce G8 se serait fixé pour objectif de déstabiliser le système MPS par des manœuvres dilatoires visant à régler le compte du PM et du président de l’Assemblée Nationale.

Après la séance plénière de l’Assemblée Nationale avortée et consacrée à la motion de censure contre le gouvernement, le G8 aurait perdu le sens de la morale politique en manifestant publiquement son mécontentement contre le président de l’Assemblée Nationale, Dr Haroun Kabadi. Le G8 accuserait Dr Haroun Kabadi d’avoir empêché la chute du gouvernement de Pahimi II. Pourtant, les 108 partis politiques de la majorité présidentielle ont soutenu le rejet de la motion de censure par la majorité parlementaire.
Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, ce sont plusieurs membres du gouvernement de Pahimi II et non de moindre qui auraient manifesté leur mécontentement suite à l’échec de la motion de censure contre le gouvernement initiée par un groupe de députés de l’opposition avec la complicité de Dr Abdoulaye Sabre Fadoul, Moussa Kadam, Mme Elise Loum, Abakar Adoum Haggar et Mahamat Hissène. Le G8, à travers la motion de censure qu’il aurait soutenu, visait la tête du PM Pahimi et du PAN Dr Haroun Kabadi. 
La majorité présidentielle aurait exprimé son étonnement face au comportement du G8 qui a trahi en s’alignant avec l’opposition contre le système. Le G8, qui a pris langue avec l’opposition à l’intérieur comme à l’extérieur, se serait engagé à l’affaiblissement du système car il aurait de grandes ambitions pour le pouvoir.


Les membres du G8 se seraient suffisamment enrichis sur le dos du système et chercheraient à le mettre à genou pour lui régler son compte. Peut-on dans ce cas faire confiance au G8 ? Peut-on recevoir une leçon de gestion de la chose publique par le G8 corrompu et traître ? Quand on sait que les membres du G8 se sont livrés au pillage des ressources du pays et à la falsification des diplômes au profit de leurs familles.


Le G8 après s’être suffisamment enrichi chercherait-il à s’emparer du pouvoir ? Cela ne surprend guère quand on sait qu’une bonne partie des membres du G8 sont des anciens rebelles contre le système MPS.
Affaire à suivre
Naimou Paul

 
 
 -- envoyé par NAIMOU Paul (yambas20@yahoo.fr)