Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Villa Sagangali

Villa Sagangali

Rien ne vaut un exemple concret de la dérive mafieuse du régime d'Idriss Deby que nous ne cessons de dénoncer jour comme nuit. Les piètres, incompétents, mafieux, corrompus et voleurs dirigeants politiques tchadiens, incapables de diriger, de gérer et développer ne serait-ce qu'une petite localité de la taille d'une sous/préfecture, savaient pertinemment qu'ils ne sont pas taillés pour organiser un sommet panafricain digne de ce nom.

Cependant, les corrompus et voleurs idéologues du régime ne pouvaient rêver mieux. Car, l'organisation d'un tel sommet est une aubaine, qui ne se présente ni tous les matins, ni tous les ans, pour s'engouffrer dans la bêche, grandement ouverte aux protégés du régime et propriétaires du Tchad, des détournements des deniers publics. Evidemment, ils n'ont pas manqué cette inespérée opportunité pour s'adonner à leur obsession. Et les choses n'ont pas, non plus, été faites à demi-mesure. Et comme dans leurs habitudes, plus c'est gros, plus ça passe comme un médicament qui se dilue dans l'eau. Nous avons choisi de vous montrer cette photo, un des innombrables exemples de cette dérive d'un gigantisme inouïe, pour étayer, chiffres et réalisations à l'appui, nos accusations légitimes et fondées. Cette photo montre quelques-unes des 56 villas qui ont été construites, au quartier Sabangali, à N'djaména, pour abriter les délégations officielles se rendant au sommet qui, finalement, n'a eu lieu faute des moyens et de temps. Ils ont cru, à tort, qu'organiser un tel sommet relève du jeu, vu qu'ils se sont habitués à jouer avec l'avenir du Tchad et du peuple tchadien. Chacune des 56 villas a coûté, hors équipements, la bagatelle somme de: 1.400.000.000 FCFA. En tout, la facture s'élève à 78.400.000.000 FCFA. Alors que le pays pointe parmi les plus pauvres de la planète et le dernier dans tous domaines confondus. Que tous ceux qui s'obstinent à insulter encore le peuple se fassent discrets.

Mahamat Saleh ABDERAHIM DAHAB

Activiste politique et militant

pour la démocratie et la bonne gouvernance