Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: l'URPT exige l'ouverture de la radio Bargadje de Kélo et la libération immédiate de son directeur arrêté

UNION DES RADIOS PRIVEES  DU TCHAD

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

L’union des radios privées du Tchad informe l’opinion nationale et internationale que depuis le 14 novembre 2016 le programme de la Radio Bargadje de Kelo a été suspendu et son directeur intérimaire, KANDI OUEIDIGUE EDMOND arrêté sur ordre du préfet de Kelo.

Cette arrestation fait suite à la diffusion le 10 novembre 2016 sur les ondes de ladite radio d’une information relative à un conflit opposant agriculteurs et éleveurs à Bolobo, situé à 20 kilomètres de Kelo.

L’URPT dénonce cette arrestation et la fermeture de la radio BRAGADJE qu’elle qualifie de violation de la constitution.

La création des radios privées au Tchad est instituée par la loi relative à la communication audiovisuelle qui est une émanation d’un article de la constitution relatif à la liberté d’opinion et d’expression.

De ce fait, en aucun cas le programme d’une radio ne peut être suspendu par un préfet ou un commissaire de police.

Nous rappelons que la fermeture d’une radio ou l’arrestation d’un journaliste relève au regard de la loi de la seule compétence de l’autorité judiciaire.

L’URPT se dit par ailleurs ahurie d’apprendre que le haut conseil de la communication audiovisuelle garant de la liberté de presse qui a dépêché un de ses conseils sur place est resté muet pendant que notre confrère croupit en prison et la radio BARGADJE réduite au silence.

Aussi l’URPT interpelle t elle le HCC sur le respect de la liberté de presse et de la loi relative à la communication audiovisuelle au Tchad.

L’URPT interpelle par ailleurs le gouvernement sur l’immixtion de certaines autorités administratives et militaires dans des affaires qui ne relèvent pas de leur compétence.

De tout ce qui précède l’URPT exige la réouverture immédiate de la radio BARGADJE de Kelo et la libération sans condition de KANDI OUEIDIGUE EDMOND son directeur intérimaire enfermé comme un criminel dans une cellule du commissariat de Kelo.

Fait à Ndjamena le 22/11/2016

 

La Présidente