Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Massacre de Nguéli : le FACT appelle la population tchadienne au calme et à l'unité
Communiqué de presse
Massacre de Nguéli : le FACT appelle la population tchadienne au calme et à l'unité
 
Tchadiens, Tchadiennes,
Le FACT, par la voix de son président condamne avec la plus grande fermeté le massacre commit ce samedi 26 novembre 2016 à Ngueli dans le faubourg de la capitale tchadienne.
 
Nous adressons nos sincères condoléances aux proches et familles des victimes.
Cet acte lâche, si barbare et dangereux nous fait inévitablement penser à ceux commis le 04 Août 1993 à Gniguilim et Chokoyane dans le Ouaddai et récemment à Miandoum et Bebedja dans le Logone orientale.
 
Tous ces crimes ne resteront pas impunis. Aujourd’hui la nation Tchadienne tout entière est en deuil, non seulement une communauté ou une famille comme le
régime veut nous faire croire.
 
Cependant, ces massacres nous prouvent encore une fois de plus qu’il y a certains citoyens tchadiens qui sont aujourd’hui au-dessus de la loi, du fait qu’ils sont armés jusqu’aux dents par le régime de Idriss Deby pour semer la terreur et mettre à mal notre cohésion nationale.
Nous appelons la population au calme et d’éviter ce piège tendu par cette fin de règne pitoyable et dangereuse de ce régime dictatorial, à savoir opposer les communautés entre elles et
venir en sauveur. Nous appelons aussi à la solidarité avec les proches des victimes et à l’unité nationale pour que les vrais coupables de ce massacre odieux seront arrêtés et traduits devant la justice. Et surtout ne pas tenir pour responsable toute une communauté.
 
En effet, le FACT ne s’est pas trompé dans son analyse de ce régime totalitaire, et lance un appel pressant à tous nos compatriotes de le rejoindre pour mettre fin à ce système de
gouvernance mafieux.
 
Enfin, nous appelons la communauté internationale, l'ONU et les pays amis du Tchad à condamner ce massacre et à soutenir le peuple tchadien dans sa quête de liberté et de justice.
 
 
Fait à Rennes le 27 Novembre 2016
SG fédéral du bureau FACT-EUROPE
AHMAT BRAHIM