Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La coalition "Trop c'est Trop" constate l'enlisement de la crise sociale au Tchad

POINT DE PRESSE N°006 / BC /2016 

« Certains mangent, d'autres les regardent manger »

  • Mesdames et messieurs les journalistes ;
  • Chers membres de la coalition Trop c’est trop ;
  • Citoyennes et citoyens tchadiens.

 

La Coalition citoyenne ‘’ TROP C’EST TROP’’ constate avec amertume l’enlisement de la crise sociale actuelle au Tchad qui prend des proportions inquiétantes. Cette crise aggrave la souffrance des tchadiens dont le quotidien estd’une précarité jamais egalée..

TROP C’EST TROPet plusieurs autres organisations citoyennes ont tiré la sonnette d’’alarme dénoncant la gestion scabreuse et familiale du pays, mais sans écho, la réponse favori et constante du pouvoir est la repression.

Que se passe –t - il dans le pays ? Les fonctionnaires accusent trois  mois d’arriérés de salaires,les écoles publiques et quelques établissements privés,les universités, les hôpitaux sont fermés., l’administration publique, la justicene fonctionnent quasiment pas et j’en passe. Notre pays est mort et la population dont la majorité n’arrive plus à manger, à se loger, à se soigner et à  se vetir meurt a petit feu. Les femmes qui d’habitude se battent pour subvenir aux besoins de leur famille sont a bout de souffle et ne savent plus quoi faire car toutes les posibilité de petit commerce leurs sont arrachées par les dignitaires du pouvoir. Les jeunes sont tout simplement sacrifiés.

Comme pour enfoncer le clou le pouvoir met en place 16 tient mordicus à l’application des 16 mesures dites d’urgence à pour resorber une certaine crise créer par son propre fait..Ces mesures antisociales et impopulaires, violent  allégrement des dispositions légales nationales et internationales protegeant les travailleurs. Ces dites mesures ne sont ni operantes ni salutaire car elles ne font qu’empirer les conditions de vie deja precaire de la population.

L’argument de la baisse récente du prix du baril de pétrole pour justifier la crise actuelle ne tient pas la route car le commun des mortels des tchadiens sait que la crise est due a la mauvaise gouvernance.

La population doit elle encore payer le prix de la mal gouvernance créée et entretenue par les gouvernants en toute impunité ?

Malgré l’opposition légitime des travailleurs à travers leurs  syndicats qui demandent rien d’autre que le retraits de ces mesures anti sociales et illegales, le pouvoir fait le sourd muet, il entre dans un mutisme méprisant.

la Coalition TROP C’EST TROP, exprime sa solidarité avec la population qui souffrent depuis bientôt26 ans. Soutient fermement l’action des syndicats tendant à obteneir l’annulation des 16 mesures antisociales et illegales.

Aussi, la coalition interpelle t-elle lepouvoir de Idriss Deby Itno à surseoir sans délai à l’application des mesures cyniques et impopulaires dont le but est d’avilir les tchadiens. 

La coalition TROP C’EST TROPest concsient que plusieurs autres mesures existent qui peuvent etre mises en place en preservant l’intérêt des populations. Il s’agit entre autre de :

  • Réduire le nombre pléthorique des membres du gouvernement (16 ministres compétents et ayants un réel pouvoir pour gérer leur département) ;
  • Diminuer le train de vie des membres du gouvernement et certaines institutions diminuer le nombre plétorique des conseillers;
  • Revenir à l’ancien découpage administratif (14 préfectures) pour diminuer le nombre des gouverneurs et chef de départements ;
  • limiterles voyages inutiles du Président de la République;
  • Annuler les locations abusives des bâtiments du clan et les courtisans du régime par le gouvernement, etc.

Supprimer purement  et simplement certaines institutions budgétivores comme :

  • La Haute Cour de Justice ;
  • La Cour des Comptes ;
  • Le Conseil Economique, Social et Culturel ;
  • Le Haut Conseil de la Communication ;
  • La Médiature Nationale ;
  • Le Collège de Contrôle et de Surveillance des Ressources Pétrolières.

La coalition TROP C’EST TROP appelle la population à la vigilance et de rester sereine. Car, elle lancera dans les jours à venir les actions des grandes envergures pour dire NON à toutes ces mesures antisocialesdans l’optique d’obtenir leurs annulations.

Ensemble nous vaincrons et seule la lutte libère !

Fait à N’Djaména, le 11 Novembre 2016

 

La Porte parole

 

Mme NARMADJI CELINE