Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ressortissants tchadiens détenus

Ressortissants tchadiens détenus

La question de la libre circulation des personnes et de leurs biens dans l’espace de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a des plombs dans l’aile au regard des multiples arrestations dont sont victimes des citoyens tchadiens notamment à Malabo en Guinée-Equatoriale.

Plusieurs citoyens tchadiens vivant à Malabo en Guinée –Equatoriale, sont depuis deux semaines, victimes de nombreuses arrestations dans leurs rangs, selon de sources concordantes qui ont saisi la rédaction  de makaila.fr

En Guinée-Equatoriale, sous prétexte de contrôle des étrangers, des ressortissants tchadiens mêmes titulaires des cartes de séjours et exerçant légalement à Malabo, sont arbitrairement arrêtés, tabassés et violentés par les forces de l’ordre équato-guinéennes.

Ces Tchadiens croupissent dans les prisons sans aucune organisation locale ni internationale ne s’intéressent sur leurs sorts. Pire même les autorités tchadiennes ne sont pas enclines à réclamer des explications sur ces arrestations et détentions illégales de leurs ressortissants auprès de leurs homologues équato-guinéennes.

Ces arrestations arbitraires révèlent à juste titre les difficultés dans la mise en application des textes et conventions qui régissent la libre circulation des personnes et de leurs biens au sein de la Communauté Economique Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) où certains pays nantis potentiellement refusent d’accueillir chez eux des citoyens d’autres Etats pauvres.

Makaila.fr