Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Cri d'alarme et difficultés des étudiants tchadiens au Cuba
 
 
Depuis notre arrivée en 2013 le gouvernement tchadien nous a laissés sans représentation, personne ne s’occupe de nous malgré les difficultés qu’on affronte. Ils ont dans un premier temps payé l’argent pour nous amener mais personne ne s’est préoccupée de voir où nous vivons, ce que nous mangeons, et dans quelles conditions nous étudions. Et ça c’est de la lâcheté et l'irresponsabilité de la part de nos autorités, même les autorités cubaines sont étonnées par la manque d’intérêts de l’Etat tchadien en vers ses étudiants.
 
A ce problème s’ajoute encore les arriérés des bourses, jusqu’à nos jours l’Etat tchadien n’a payé que la première tranche, depuis presque 1 an ils n’ont pas payé la scolarité, ni le logement, ni les services de santé, non plus la nourriture.
 
Maintenant permettez nous de vous expliqué en détails la situation économique dont nous vivons.
 
Ça fait déjà 7 mois que nous sommes sans notre bourse, on ne reçoit rien de la part de notre gouvernement, on est arrivé a un moment où on ne peut aller a nos facultés, parce qu’on a pas les moyens de payer le transport (toutes les facultés et les hôpitaux se trouvent dans des localités différentes et loin les uns des autres), des matériels d’études nécessaires pour notre formation, on ne peut pas acheter des habits, des savons, en bref nous sommes incapables de payer même les produits hygiéniques de bases moins encore communiquer avec nos familles.
Il y a de cela 3 mois le gouvernement a promis de nous payer les arriérés des 4 mois soit une somme de 200000 francs CFA par étudiant, l’argent a été débloqué depuis le pays mais, jusqu’à maintenant on a rien vu pour la simple raison que l’embargo contre Cuba empêche le transfert. Ils disent qu’ils avaient transférés le fond dans l’ambassade du Tchad aux Etats-Unis mais comme le Cuba est bloqué ils n’ont pas pu transférer l’argent d’après ce qu’ils disent et pourtant on leurs a envoyés avec la SMC (services de médecins cubains) toutes les données, les comptes bancaires et les alternatives, pour nous faire parvenir l’argent, mais finalement ils vont renvoyer de nouveau l’argent au pays.
 
En plus de ces problèmes s’ajoute le problème sanitaire où l’assurance sanitaire ne couvre pratiquement rien ; par exemple l’ophtalmologie dont beaucoup des étudiants souffrent des problèmes de vision. Quand quelqu'un tombe malade il doit compter que sur lui et sur Dieu.
 
Nous sommes entre la deuxième et la quatrième année de la carrière, conscients , déterminés et motivés car nous savons la situation catastrophique de notre système de sante dont la population est la première victime, mais on vous assure que nous sommes arrivés aux limites de nos capacités économiques et nous risquons de céder. Nous ne pouvons pas manger a notre faim puisque le 90% des aliments se prépare a base de porc où beaucoup d’entre nous ne peuvent pas manger.
Nous appelons tout le monde au secours.
 
-- envoyé par association des étudiants tchadiens a cuba (ibmakkai@gmail.com)