Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Afrique : A bas les derniers tyrans africains

Le Président tanzanien croit dans le système de santé de son pays. Evidemment, il force le respect et l'admiration. Oui, il y a des Chefs d'Etats africains qui œuvrent jour et nuit pour que les choses aillent mieux dans leurs pays.

 

Pendant que d'autres, placés à la tête de leurs Etats par des puissances occidentales pour se servir et perpétuer le néocolonialisme, se contentent d'assurer le service minimum. D'autres encore, à l'image du tyran tchadien Idriss Deby, répriment systématiquement toute velléité de contestation dans le sang, tuent les opposants politiques, se servent à volonté dans les caisses de l’Etat, s'acharnent à asphyxier leurs peuples et à mettre leurs propres pays par terre. Ils ne croient en aucun système de leurs pays. Normal, parce qu’ils les gèrent à la mafia sans scrupule. Quand un dirigeant, de surcroît le premier magistrat d’un pays, prend un malin plaisir à transgresser les règles, dès lors qu'il ne rencontre aucun obstacle, ni même un rappel à la loi, il ne peut, désormais, plus s'arrêter. On ne peut mettre fin à sa fuite en avant que par personne interposée.

C'est le cas, malheureusement, de ces mafieux dirigeants africains qui, au-delà d'engendrer des malheurs à leurs peuples, ternissent l'image du continent noir. Par-delà tout, ils ternissent l'image de l'homme "Noir" dans le monde entier. Ces piteux dirigeants africains qui osent s'afficher, voire s'asseoir autour des tables, avec des dirigeants intègres et soucieux du bien-être de leurs peuple, bien qu'ils vivent eux et leurs familles dans la luxure, fréquentent les hôtes les plus chers au cours de leurs déplacements, disposent eux et leurs familles des propriétés privées et des comptes en banque bien garnis avec de l'argent public un peu partout dans le monde, se soignent eux et leurs familles à la moindre migraine dans les hôpitaux les plus chers à l'étranger, se déplacent en jet privé, aux yeux du monde entier et des dirigeants intègres qu'ils fréquentent, ils sont juste de petits bons à rien à utiliser contre leurs propres peuples.

Ils ne veulent pas le savoir mais une épée de Damoclès traine au-dessus de leurs têtes, juste le temps que les peuples s'éveillent. Encore faudrait-il que ces mêmes peuples aient l'envie de s'éveiller? Et c'est là, la question. Pendant ce temps, nos peuples souffrent et nos Etats restent la proie favorite des multinationales occidentales qui pillent et continueront de piller jusqu'au dernier gramme nos ressources.

 

Mahamat Saleh ABDERAHIM DAHAB

Activiste politique Militant pour la démocratie et la bonne gouvernance.