Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Lettre ouverte aux groupes de Adoum Goudja Rahama et Mahamat Zen Bada

Lettre de la jeunesse Kenga aux Cadres du Canton


Depuis quelques jours, il se passe des échanges de correspondances très méchantes entre le groupe d’Adoum Goudja Rahama et celui de Mahamat Zen Bada. Cette guéguerre est sans importance pour le développement de notre canton. 


Ce qui nous intrigue nous jeunesse du canton est que cette bataille à pour objet : pourquoi le canton Kenga n’a pas voté le candidat du MPS à 100%.
Nous sommes en démocratie. La démocratie est un jeu. La démocratie est un comportement. Chacun est libre de voter le candidat de son choix. Cela est claire comme l’eau de notre roche. Même Amdjarass n’a pas voté Deby à 100 % pourquoi s’en prendre à notre canton ?
Notre peuple est un peuple martyr qui a traversé des moments très critiques de son histoire. Combien de nos ressortissants qui ont versé leur sang pour permettre à Idriss Deby d’arriver au Pouvoir.
En 26 ans de pouvoir, qu’est-ce que le Guera a bénéficié ? Si ce n’est que la pauvreté.
Le Guera n’a jamais organisé la fête du 1er décembre 1990, alors qu’ailleurs d’autres ont fait le doublé. Pas d’eau, pas d’électricité. Nos parents sont morts pour rien.
Nous avons assez supporté vos jeux d’intérêts, nous vous disons stop ! stop ! 
Nous ne sommes plus dupes, nous avons compris vos jeux. Personne de vous n’œuvre pour le développement de notre département. C’est vos intérêts qui sont au devant.
Que soit Adoum Goudja Rahma ou Mahamat Zen Bada, ils ont occupé plusieurs fois des hauts postes de responsabilités, mais que t ont-ils apporté au Guera et plus précisément dans leur département et leurs cantons respectifs ?
Mahamat Zen Bada veut faire main basse sur le département d’Abtouyour, alors que Adoum Goudja Rahama rêve de charcuter le canton Kenga en plusieurs entités cantonales.
Que ces deux satrapes prennent consciences et qu’ils laissent la place aux autres d’émerger. 
Certes, le leadership ne se décrète pas, mais il s’impose selon plusieurs critères. Nous croyons qu’au Guera, Il y’a des gens du cœur qui puisse gagner notre confiance, mais pas des suivistes. Des gens comme Younouss Mahadjir et Mahamat Nour Ibedou peuvent bien faire la fierté du Guera.
Nous avons auparavant basé notre espoir sur le jeune Malloum Yoboidé, mais ce dernier nous a déçu et trahi en vendant son parti le lendemain du résultat présidentiel. Quelle honte ! Nous l’attendons au tournant.
Ceux qui se disent que je suis derrière tel ou tel sont pareils que leurs leaders. Ne dit on pas que ceux qui s’assemblent se ressemblent Prenons Djeddé Kourtou ou Djimet Daboubou, ils avaient aussi occupé de postes de responsabilités tres importants mais que t ont-ils réalisé ? 
Idriss Goudja, c’est un cas à part, cet ingénieur, Directeur d’une Société qui ambitionne d’être Député est certes un néophyte, un homme neuf (nouveau venu dans cette discipline) sans tache politique. Il porte à son actif l’organisation d’un tournoi de football regroupant plusieurs jeunes du département d’Abtouyour. Plusieurs jeux de maillots et ballons ont été offerts aux différentes équipes. C’est un bon pas. Mais, Idriss est trahi par son comportement, ce qui nous laisse présager qu’il n’est pas différent des autres. 
D’après un de ses parents, il nous laisse entendre qu’Idriss Goudja est un homme sans cœur. Un jour, il a enfermé un de ses oncles au PSIG pour une bagatelle de 3 Millions, il a fallu que Mahamat Zen Bada paye la somme pour que ce dernier soit libéré. Son parent de renchérir que Idriss n’est pas un homme de parole. Il te promet le matin et il décline le soir. Il donne et il reprend en cas de pépin. Pour l’exemple, il a donné à son grand frère devant témoin, un terrain à Ouroula. Ce dernier a construit et vivait tranquillement avec sa famille. Un pépin survint, il arracha son terrain. sa grande sœur croupit encore en prison à cause de cinq cent mille francs CFA.
Il est riche mais ses frères sont pauvres. Cet individu peut il sortir le département d’Abtouyour de la pauvreté ?
Quand on ambitionne d’être un homme politique on doit d’abord balayer devant chez soi. Ce n’est pas ces genres de personnes qui feront mieux que Mahamat Zen Bada ou Adoum Goudja Rahama au Guera et plus précisément au département d’Abtouyour.
Nous boudons Mahamat Zen Bada et Adoum Goudja Rahama et leur parti MPS du Guera. Qu’on nous laisse en paix.
Le Rapporteur
Adoum Bambiya Sou outou
(kenga de Barma)

 
 
 -- envoyé par Adoum Bambiya (sobam@yahoo.fr)