Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Brice Mbaimon"Le Tchad git dans une mal gouvernance chronique"

Conférence de presse du Président du MPTR, tenue à  AVD le 21 octobre 2016

Messieurs les journalistes
Il vous souviendra qu’en date du 13 juillet 2015, nous avions, au cours d’une conférence similaire, alerté l’opinion sur le balbutiement démocratique et la gestion caricaturale de l’Etat par le système Déby depuis 25 ans. Nous nous sommes préoccupés à juste titre de ce que le Tchad entrait dans une période d’incertitude, tant le régime en place et son gouvernement ont rompu le contrat qui les lie aux populations tchadiennes. Aujourd’hui, les 16 mesures prises unilatéralement, au mépris des intérêts des travailleurs et de l’avenir de toute une jeunesse est le couronnement de cette rupture et témoigne du caractère autocratique de ce régime.


Il est vrai que notre pays git dans une mal gouvernance chronique depuis l’avènement du MPS au pouvoir et qu’il est une nécessité absolue d’engager les reformes fortes, courageuses et justes pour remettre le pays sur la voie de la démocratie, du développement et du bien-être social. Mais une telle réforme doit concerner en priorités les institutions et les services de l’Etat dont la plupart est inopérante et improductive, ainsi que les Sociétés étatiques et paraétatiques qui doivent être auditées et restructurées en vue de maximaliser le rendement qui contribuerait à alléger le coup de vie à nos populations. Toute politique qui viserait le contraire doit être combattue.

Chers compatriotes,
Si nous partons de l’hypothèse que le Candidat du MPS et ses alliés, M. Idriss Déby ITNO ait véritablement remporté l’élection présidentielle du 10 Avril 2016 dès le premier tour, pourquoi continue-t-il à maintenir des mesures que dénoncent et rejettent l’ensemble de couches et corporations socio-professionnelles supposées lui accorder ses suffrages ?

Au MPTR, nous considérons que pour sortir le pays du gouffre dans lequel l' a ainsi précipité la politique incivique du MPS et ses alliés, il est impératif de procéder à une vérification des patrimoines de tous ceux qui ont été et sont impliqués dans la gestion publique, en vue de déceler et restituer à notre pays ses biens volés, dans l'intérêt de l'économie nationale, et qui puissent ainsi permettre d' honorer ses engagements financiers intérieurs et extérieurs.

Le désordre qui sévit dans notre pays, actuellement sous surveillance policière et militaire, est la conséquence d’un dirigisme hasardeux et de l'irresponsabilité des gouvernements et du parti au pouvoir, qui versent dans des déclarations haineuses et injurieuses à l’endroit Tchadiens. La dernière sortie du Ministre SSG est un casus-belli auquel le peuple lui répondra le moment venu.

La crise actuelle n’est pas que financière, elle est aussi politique, socio-économique et identitaire. Il nous est donc impératif de transcender les orgueils et autre suffisance pour éviter à notre pays un embasement inutile.
Pour notre part, nous continuerons à mobiliser les militantes, militants et sympathisants contre les 16 mesures et plus particulièrement contre la suppression de la bourse des étudiants et la coupe des indemnités des agents de l’Etat. Nous devons être vigilants et prêts à observer les éventuelles consignes de notre parti. 

Je vous remercie.

 
 
 -- envoyé par Mbaimon (bricembaimong@yahoo.fr)