Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Conclu le 27 août dernier, le sponsoring du maillot du FC Metz par l’office du tourisme tchadien fait couler beaucoup d’encre au pays. Si ce partenariat promet d’offrir des avantages au football local, reste à savoir s’il n’a réellement rien coûté à l’Etat tchadien, comme les autorités l’affirment…

Par notre correspondant à N’Djaména,

Alors que le Tchad peine à inscrire son football sur l’échiquier africain ou même sous-régional, la population a appris à sa grande surprise le sponsoring maillot du FC Metz par l’office de tourisme national fin août. Une annonce pour le moins inattendue alors qu’en mars dernier, la sélection nationale s’est retrouvée contrainte de déclarer forfait dans les éliminatoires de la CAN 2017 après le match perdu (0-1) face à la Tanzanie. La faute à un manque de moyens financiers d’après la Fédération tchadienne.

Mais selon le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Bétel Miarom, le sponsoring du club promu en Ligue 1 n’a pas coûté le moindre centime au Tchad ! Il s’agit pourtant d’un partenariat tripartite entre le Tchad, le FC Metz et la chaîne LC2/AFNEX International. La charge du coût de ce sponsoring est totalement supportée par LC2/AFNEX, a ajouté le dirigeant. Dans le même temps, ce partenariat va entre autres favoriser l’accès des jeunes Tchadiens à Génération Foot, le centre de formation du FC Metz basé au Sénégal. Les essais de joueurs tchadiens au FC Metz devraient également s’en trouver facilités.

La version du ministère contestée

Malgré les explications et démentis du ministère de tutelle, l’avis des Tchadiens reste mitigé et l’émoi est si grand que tout le monde cherche à savoir quelle est l’anguille sous roche dans cette affaire. Selon l’écrivain Jean Bosco Manga, les explications fournies par le ministère ne tiennent pas la route et personne ne pourra croire que le Tchad n’a déboursé aucun sou pour ce sponsor. Même son de cloche pour beaucoup de ses concitoyens qui assimilent cette démarche à une blague eu égard aux lacunes rencontrées par les responsables, pour faire avancer ne serait-ce que d’un centimètre le football tchadien. Il y avait mieux à faire avec cet investissement selon le statisticien Djoret Biaka Tedang et le monde sportif tchadien, comme par exemple injecter ces fonds dans l’éducation, la sécurité ou tout simplement sponsoriser l’équipe nationale ou le championnat local.

Zones d’ombre

Cependant, quelques voix s’élèvent pour demander de regarder ce partenariat avec un regard plus positif, à l’instar de Seid Zebé, consultant sportif : "Si les propos du ministre correspondent réellement à ce qu’il en est en sur papier et que nous n’avons dépensé aucun sou, il n’y a aucun problème dans ce sponsoring. Nous avons tant cherché à redorer le blason du football tchadien et avec les avantages décrits, nous espérons voir prochainement un meilleur avenir. Le choix de FC Metz ne pourrait découler que des études faites et de l’accessibilité, l’ouverture du club, pour valoriser et le tourisme tchadien et son football aux yeux des entrepreneurs. Je salue cette initiative."

En attendant que les zones d’ombre soient levées dans cette affaire, les Ndjaménois espèrent le mieux pour leur football, suspendu jusqu’en 2019 et qui doit également faire face au récent retrait de délégation du pouvoir du ministère des sports à la Fédération tchadienne. Le sponsoring du FC Metz coûterait 12 milliards de Fcfa (environ 18,2 millions d’euros) pour les 3 prochaines saisons du club.