Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : les mesures de restrictions budgétaires d’Idriss Deby face à un univers de constations sociales grandissant

Après une mascarade électorale organisée, le 10 avril 2016, le régime d’Idriss Deby, a annoncé des mesures de restrictions budgétaires tous azimuts qui vont, lui valoir, dorénavant des ennuis face à un univers de constations sociales multisectorielles qui prennent corps dans le pays de manière irrémédiable.

 

Décidément, Idriss Deby ne pourra pas en toute tranquillité régner sur le Tchad comme par le passé après une pseudo-réélection fortement contestée et une promesse non tenue de dialogue politique inclusif réclamé par tous les segments de la vie politique et sociale.

Au Tchad, des voix s’élèvent de plus en plus pour imposer à Idriss Deby un nouvel agenda pour son quinquennat.

En effet, la grogne sociale des fonctionnaires, des étudiants, des enseignants, des élèves et des députés, inquiète énormément, les observateurs tchadiens et étrangers sur l’évolution de la crise politique et sociale, née dans un contexte post-électoral.

Selon des informations en provenance du pays, le trésor national est sec depuis plusieurs mois, tous les tiroirs censés contenir les finances de l’Etat sont désemplis. « Où est parti l’argent ? » s’interroge un membre de la société civile tchadienne de passage à Paris.

Le vol, la prédation, la kleptomanie, l’appropriation des biens de l’Etat par les dignitaires du régime se sont institutionnalisés en 26 ans d’exercice solitaire du pouvoir d’Idriss Deby.

L’Etat a été familiarisé et les populations tchadiennes assujetties à des pratiques d’asservissement par un pouvoir clanique et répressif qui n’offre aucune chance aux voix contestataires dans le pays.

Piétinés, malmenés et humiliés durant 26 années, les Tchadiens doivent se réveiller comme les Gabonais, les Congolais et d’autres peuples qui refusent les mêmes pratiques moyenâgeuses de servitude réactualisée.

A travers cet univers de contestations sociales grandissantes, les leaders politiques et de la société civile du pays sont invités à transcender leur égo pour promouvoir l’intérêt général, auquel, s’identifie le peuple tchadien qui place en eux, l’espoir de changer le destin du pays.

Makaila.fr