Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les étudiants au Burkina-Faso joignent leurs voix à l'UNET

Ouagadougou, 21 Septembre 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Le bureau exécutif de l’Association des étudiants, stagiaires et élèves Tchadiens au Burkina Faso(AESET-BF) a appris avec beaucoup de consternation et désolation la décision à la fois inopportune et insensée du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Pr Mackaye Hassan Taisso supprimant les maigres bourses des étudiants de l’intérieur.
Nous condamnons fermement cette décision injuste, irréfléchie et inadaptable qui n’est rien d’autre qu’une volonté manifeste des autorités sans vision de compromettre l’avenir de la jeunesse en hypothéquant celui de la Nation. Nous tenons à rappeler au gouvernement, ignorant du vécu de la jeunesse et du peuple que cette funeste décision est aux antipodes de la réalité sociale du pays.
Le gouvernement Pahimi Padacké Albert, au lieu de proposer des solutions efficaces et s’attaquer aux vrais problèmes pour endiguer la prétendue crise financière a plutôt choisi le mépris de la jeunesse tchadienne comme si cette jeunesse est comptable de la dilapidation, de la mauvaise gestion, du gaspillage éhonté du favoritisme d’un groupe qui a fini par affaler la République. Chacun doit porter sa croix et le régime actuel est à l’origine du mal qui secoue le pays et doit courageusement en assumant l’entière responsabilité devant l’histoire. Ce n’est donc pas aux étudiants de payer les conséquences d’une dérive dont ils ne sont nullement mêlés, ni de loin ni de près.
Nous tenons également à rappeler une fois de plus au gouvernement que les étudiants tchadiens de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) du Burkina Faso suspendus des cours depuis plus d’une année attendent le paiement des arriérés de leurs frais de scolarité et de bourses de subsistance pour reprendre le chemin de l’école.
Nous exigeons l’annulation pure et simple de cette mesure létale et anti sociale et le règlement des frais de scolarité et des bourses des étudiants tchadiens de (2iE).
Nous réitérons notre solidarité aux étudiants concernés par cette suppression de bourse et soutiendrons toutes les actions qui seront entreprises par le bureau national de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET). Notre liberté naitra de notre courage !
Ampliations :
- Ambassade……1
- Section………..1
- Presse………..10
Le Président
Hiknoné DJONFABE
00226 64612156/ 0022660375940
-- envoyé par NDENGAR Masbé (ndengarmasbe@gmail.com)