Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 LA DICTATURE DE G5

Aucune œuvre humaine n’est parfaite a-t-on coutume de dire mais ce qu’on oublie de mentionner ce que l’Histoire juge sévèrement ceux dont les œuvres ont été mauvaises, inhumaines et cruelles. Et les hauts cadres de l’administration publique tchadiennedevraient comprendre cette leçon car tous les actes qu’ils posent actuellement seront jugés sans pitié par les futures générations des tchadiens. On ne leur épargnera rien. Absolument rien ! Tous les actes de mauvaise gestion, d’impunité, toute l’injustice qu’ « ils » auront commis sera passé au peigne fin avec toute la diligence possible. 


Ces « gens » vont nous faire face inch’allah. « Ils » devront payer. Mais qui sont ces « ils » qui me poussent à réagir de la sorte ? Quels sont « ces énergumènes nouvellement nés », « ces négriers des temps moderne ? Ces « bandits en cols blancs » ? 
Et bien je fais référence à ceux que les tchadiens fatigués de leurs têtes et de leurs visages de démons ont baptisés « G5 ou les manipulateurs de la République ». Oui on les appelle G5 parce que ces 05 personnes constituent à elles seules le cœur du pouvoir et les maitres à penser de sa politique administrative, économique et sociale. Ils sont « les touts puissants faiseurs de roi du régime ». Ce sont eux qui fixent les critères et les conditions pour choisir et nommer qui ils veulent où ils le souhaitent.
Vous ne les avez pas encore reconnus ? Vous voulez les connaître nommément ?? On ne va pas les citer. Ils se reconnaitront. Il y a certains dont la longévité dans le gouvernement est devenue totalement « normal ». Il y a d’autres qui sont des Justiciers, chef de police par excellence, d’autres ont des enfants violeurs, certains sont des « pseudo docteurs venus de France », certains d’anciens voleurs de la République, reconvertis chef de campagne absolu du MPS etc. bref ce sont des « budgéticites » d’une rare cruauté financière. Des criminels financiers de haut vol à surveiller de près si ce n’est pas les emprisonner. 
Le « G5 » doit savoir que nous ne sommes pas aussi stupides et dupes à ce point !!! ils ne sont pas les pères de tous les savoirs et qu’ils sachent que le Tchad a été et sera toujours là !!! Que leur petite expérience ne leur montent pas à la tête. Il y a des cadres aussi compétents qu’eux dans ce pays. Et même sans eux le Tchad peut se porter mieux. 
Bon ! Laissons tomber le « G5 », ils n’en valent la peine !!!Regardons un peu le nouveau gouvernement tchadien. Le premier crédo de celui-ci est qu’il est temps de changer les choses et que désormais ce changement passe par une lutte sans merci contre la corruption et l’enrichissement illicite sur les deniers publics. Ce vœu du Président de la République est clairement ressorti lors de son investiture le 08 aout 2016. C’est bien ! Mais veut-on vraiment changer les choses ? Veut-on réformer véritablement ou amuser la galerie et faire plaisir aux institutions internationales et berner le peuple tchadien? 
Comme le dit si bien Mr. Assileck Halata Mahamat : « Ce pays est par terre à cause des prédateurs qui pullulent à tous les niveaux de l’Etat, et les lobbys qui s’entraident pour s’enrichir sans vergogne. La mauvaise gestion du régime durant ces 5 dernières années est la cause principale de cette situation de crise. D’abord c’est autour de G5 que le nettoyage devrait commencer…(..) Qu’on aille à l’essentiel au lieu d’amuser la galerie avec une liste de reformes très banale. (..)Rien ne sert de courir, il faut avoir un bon départ, sinon, au-delà de la récession, ce sera une catastrophe politique. »et s’ajouterai même « catastrophe sociale »
Parmi les reformes annoncé par le gouvernement PAHIMI, que quelqu’unes méritent mon attention. Précisons d’abord que le pauvre Premier Ministre est une marionnette en fait. L’ensemble des réformes annoncées ont été conçus et à lui dictées par le fameux G5 qui cherchent à se rattraper de ses vols et de ses dérives de mal gouvernance. Que le Premier Ministre cesse de prêter oreille au G5 au risque de voire couler le navire gouvernemental car ce groupe est dangereux. Ce sont les ennemis de la République et de toute réforme, maîtres incontestés du désordre et du vol.
En fait, après s’être enrichis au dos du paisible citoyen tchadien, cette bande de 5 brigands veut se racheter une bonne conscience parce qu’ils n’ont pas le choix ; soit on reforme ou soit on sombre dans le chaos. La situation actuelle du Tchad est le résultat d’un désordre organisé qui part des nominations fantaisistes « des analphabetisés » à la tête des grandes institutions (CNPS, DOUANES, OTRT, SONACIM, BNF etc), du détournement des deniers publics non sanctionnés, de l’impunité, du transfert des fonds vers l’étrangers, de l’absence de d’économie formelle etc. bref un enchainement d’acte de mauvaise gouvernance dont les conséquences se font jours maintenant. 
Si le gouvernement veut changer les choses pour de vrai, au lieu de couper les indemnités des fonctionnaires, des députés etc. et de réduire les délégations, il devrait au contraire rationnaliser les dépenses inutiles, les faux marchés et en limitant le nombre des ministères, procéder à des nominations basées sur les compétences et l’expérience, renforcer le contrôle de la gestion de la chose publique par une intervention plus accrue de l’Inspection Générale d’Etat (silencieuse), etc. bref… toutes les mesures que le Président de la République rappelle à chaque investiture. S’il vous plait Arrêter de voler ! trop c’est trop vous a dit le Président ! lui seul ne peut rien faire, il faut que son entourage change je veux parler de G5.
Le peuple tchadien et les fonctionnaires en particulier ne doivent payer le prix de la mal gouvernance et du vol organisé par un groupe, par une « mafia ». Pourquoi ceux qui sont la source principale de la situation de crise actuelle sont libres de leur mouvement ? les voleurs sont connus, il faut avoir le courage et l’audace de les arrêter et que le Président prêche par l’exemple en faisant le ménage autour de G5. Il faut que les hautes autorités de ce pays prônent le changement par l’exemple et qu’on cesse de jouer au plus malin. 
Qu’on agisse pour de vrai. Il faut poser des actions et cesser de discourir si l’on veut un changement basé sur des reformes solides!!! Si cela n’est pas le cas, toutes les gesticulations n’aboutiront et au contraire contribueront à une crise sociale grave car ce régime nous assez poussez à bout !!!
. A bon entendeur salut !!!

SALEH SOUGOUI KELLEMI

 
 
  -- envoyé par SALEH SOUGOUDI KELLEMI (salehsougoudikellemi@yahoo.fr)