Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Affaire des journalistes arrêtés au Tchad: la CEPPT et l'UJT reçues par le Ministre de la Justice

La Convention des Entrepreneurs de la Presse Privée du Tchad (CEPPT)

Et

L’Union des Journalistes Tchadiens (UJT)

 

Communiqué Conjointe

 

Le 14 septembre 2016, le Ministre de la Justice, Garde de Sceaux, chargé des Droits humains, M. Hamid Mahamat Dahalob, a reçu dans ses bureaux, une délégation composée des membres du bureau de l’Union des Journalistes Tchadiens, et celui de la Convention des Entrepreneurs de la Presse Privée du Tchad. Cette délégation comprenant Mahamat Saleh Ben Malalah (Président de l’UJT), Moussaye Avenir De La Tchiré (Conseiller de l’UJT), Bruce Djim-Adjim Ouaye (président de la CEPPT) et Allahondoum Juda (SG de la CEPPT) a échangé avec le Ministre de Justice, entouré pour la circonstance du secrétaire général de son ministère M. Aimé Katangar et son adjoint M. Mahamat Abdramane, ainsi que du Procureur de la république, M. Alghassim Khamis, sur la situation de liberté de la presse au Tchad.

La délégation de la presse a présenté au Ministre de la Justice, la situation des menaces qui pèsent sur la presse privée au Tchad durant les deux dernières années, marquée par des arrestations et tortures des journalistes, suite à des plaintes des tierces personnes. La situation du Directeur de Publication du journal Le Haut Parleur M. Stéphane Mbaïrabé et du Rédacteur en chef du journal Le Potentiel M. Wadar Christian détenu depuis le 2 septembre 2016 dans la prison d’Amsinéné a occupé le plus, le temps des échanges. Pour l’UJT et la CEPPT, cette arrestation est arbitraire et représente une menace réelle pour le métier quand à la vérification des informations à la source, puisque les journalistes cités ci-haut ont été arrêté au moment où il cherchait à vérifier une information. Partant de là, la délégation de la presse a sollicité auprès du Ministre de la Justice, Garde de Sceaux, chargé des Droits humains,, plus de garantis, quant aux respects du droit à l’information et à l’accès des sources. En outre, les journalistes sollicitent qu’un échange permanent soit établi entre le département en charge de la Justice et des Droits humains et les organisations faitières de la presse. Ce qui pourrait aider à exfiltrer du milieu de la presse les brebis galeuses, et permettra une garantie à l’exercice du métier.

En réponse, Ministre de la Justice, Garde de Sceaux, chargé des Droits humains, et son staff, ont salué l’initiative de la CEPPT et de l’UJT, en initiant cette rencontre. Le Ministre rassure que la liberté de la presse, est un droit dans notre pays. Et, s’engage-t-il, à la promouvoir davantage. Il se dit favorable à la sollicitation de la presse quant à la mise en place d’un cadre de concertation permanent entre la Presse et la Justice. Car, ce cadre, renforcera davantage la démocratie dans notre pays. Cependant, il demande aux journalistes de faire leur travail avec sérénité et objectivité pour s’éviter des ennuis avec la Justice. Par rapport aux journalistes détenus, le Ministre a martelé qu’il revient à la Justice, dans toute son indépendance, de dire le droit le moment venu.

Fait à N’Djaména, le 16 septembre 2016

 

Pour l’Union des Journalistes Tchadiens

Le président

Mahamat Saleh Ben Malalah

 

 

Pour la Convention des Entrepreneurs de la Presse Privée

Le Président

Bruce Djim-Adjim Ouaye