Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

7000 pèlerins tchadiens escroqués et précarisés à la Mecque, exigent la privatisation du comité de pèlerinage pour plus de transparence

Les nouvelles ne sont pas bonnes en provenance de l’Arabie-Saoudite où 7000 pèlerins tchadiens traversent des moments difficiles, après avoir été escroqués, ils sont dorénavant précarisés à la Mecque par le Comité permanent de pèlerinage Hadj2016.

 

Partis pour des obligations religieuses, après avoir payé des sommes faramineuses au Comité permanent chargé de l’organisation du pèlerinage "hadj 2016" , institution gouvernementale, les pèlerins tchadiens joints depuis Paris, soutiennent être dans une situation de précarité.

En effet, selon l’un d’entre eux, « nous avons versé la somme de 1. 875 000 par personne, les hôtels, le transport et la restauration coûtent excessivement chers ici »
Avant d’ajouter « faites un petit calcul des 7000 pèlerins fois 1 875 000, cela vous la somme de 13.125. 000 000 f cfa. »

D’autres pèlerins soutiennent effectuer chaque jour 5km aller-retour à pied de leurs hôtels jusqu'à la Kaba alors qu’ils sont censés être transportés.

Concernant la nourriture, c’est grâce à une association saoudienne de bienfaisance qui prend en charge la nourriture des pèlerins tchadiens.

Certains pèlerins tchadiens dénoncent en revanche, le fait que 7 généraux soient dans la délégation du Comité de pèlerinage alors que leurs places sont ailleurs.
« Pourquoi nous faire accompagner par des généraux alors que nous nous rendons pour des obligations religieuses ? » disait l’un d’entre eux, visiblement en colère.

Selon eux, les 120 membres qui composent le comité, perçoivent chacun a somme de 3 millions. « Le comité est une véritable vache à lait. » affirment nos interlocuteurs qui ont choisi de garder l’anonymat.

Pour remédier à ce dysfonctionnement qui caractérise le Comité permanent chargé de l’organisation du pèlerinage, les pèlerins tchadiens exigent désormais la privation dudit organisme et que l’argent soit versé au trésor public directement comme dans d’autres pays pour éviter tout abus de confiance ou des détournements à des fins personnelles par des individus véreux.

Au Tchad, la corruption a gangrené la société, ce qui fait que les gens arnaquent sans complaisance, sans regret ni gêne.
Makaila.fr