Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: point de presse pour le lancement de la 3ème édition du Festival littéraire

Point de presse du 30 août 2016

Maison des Médias du Tchad de Moursal

 

Mesdames et messieurs les journalistes ;

Chers invités ;

L’objet de ce point de presse est d’annoncer officiellement la 3ème édition du festival littéraire ‘’Le Souffle de l’harmattan’’ qui aura lieu du 14 au 17 décembre 2016 à N’Djaména. En effet, depuis trois bonnes années déjà que cette fabuleuse aventure a vu le jour ; cette rencontre annuelle des écrivains et auteurs tchadiens qui reste d’ailleurs le seul événement autour du livre au Tchad, se veut un cadre de retrouvailles de toutes celles et tous ceux qui ont pour amour la lecture et l’écriture. « Le Souffle de l’harmattan » vise fondamentalement à déceler les talents cachés, à valoriser les vertus liées à l’écriture afin de susciter le goût de lecture au public. Son ambition est de brasser les jeunes et moins jeunes sous le voile de la littérature qui unit les hommes au-delà des clivages et autres considérations contingentes. Dès lors les valeurs livresques d’unité, de réconciliation et du vivre-ensemble sont mises en exergue.

Avec le temps, notre ambition est de faire du ‘’souffle de l’harmattan’’ une plaque tournante des auteurs du monde. Car nul ne peut vivre en autarcie complète dans ce bas monde. Le vrai isolement c’est la mort, dit-on.

La nouveauté de cette 3ème édition, c’est qu’en dehors des écrivains tchadiens d’ici, viendront des auteurs de l’étranger.

Nous avons invité une dizaine d’écrivains qui viendront du Cameroun, de la Suisse, du Burkina, du Canada et de la France dont Dany Lafferière, écrivain québécois d’origine haïtienne et membre de l’Académie française. Tous ces invités d’honneur de la 3ème édition partageront leurs expériences avec nous, et retourneront bien évidemment avec les nôtres ; on appelle cela « auberge espagnole ». Nous profitons de vos micros pour solliciter toutes les bonnes volontés et le pouvoir public de nous venir en aide. Car, un budget prévisionnel estimatif du festival qui est de 30.000.000 FCFA, prend en compte les billets d’avion, les frais d’hébergement, de restauration et autres dépenses liées à la logistique sur le terrain. À l’heure où je parle nous n’avons pas un seul centime disponible.

 

Autre grande nouveauté, c’est un concours littéraire : prix « Les Enfants de Toumaï » de la Nouvelle. Ce concours de nouvelles que je lance dès l’instant vise à récompenser les jeunes plumes ; la première édition est lancée aujourd’hui pour le compte de 2016, ce prix sera ensuite décerné chaque année. Doté d’une valeur de 500.000F CFA avec en clé l’édition des textes des lauréats grâce au mécénat d’un écrivain, ce prix littéraire sera un stimulus pour la création sinon une valeur ajoutée pour nos jeunes auteurs. Un règlement du concours est disponible, la remise du prix « Les Enfants de Toumaï » aura lieu en décembre lors de la 3ème édition du festival littéraire ‘’Le souffle de l’harmattan’’. Sachez qu’un jury totalement indépendant composé d'hommes de lettres, d'écrivains, d'universitaires et de personnalités du monde de la culture, est constitué. Pour des raisons d’indépendance, d’impartialité et de sérieux dans le travail qui aboutira au verdict final, nous ne divulguons pas leurs identités.

Peut concourir, toute personne résidant au Tchad (de nationalité tchadienne ou non) âgé de 16 à 36 ans inclus. D’ores et déjà, j’invite tous les tchadiens des deux sexes ainsi que les expatriés vivant au Tchad à tenter leur chance pour cette aventure d’écriture si rare chez nous.

Mesdames et messieurs les journalistes ;

Chers invités ;

Les auteurs tchadiens sont aussi divers que talentueux ; ils n’ont besoin que de vos soutiens pour éclore l’immense génie qui sommeille en eux. Un auteur selon son étymologie latine est ‘’celui qui fait croître’. Le rôle de l’écrivain, au-delà de la mission écrite, est d’ouvrir de voies nouvelles, de susciter de l’espoir quand tout ne va plus.

Je vous remercie.

 

Sosthène MBERNODJI, écrivain

Directeur artistique du festival littéraire ‘’Le Souffle de l’harmattan’’

Secrétaire Exécutif de l’Association des Ecrivains et Auteurs Tchadiens(ASEAT)

Chroniqueur littéraire à la radio FM Liberté

Prix « Les Enfants de Toumaï » de la Nouvelle, 1ère édition

Règlement du concours

  1. Un prix littéraire dénommé « Prix Les Enfants de Toumaï » est créé. La première édition se déroulera au cours de l'année 2016 et ce prix sera ensuite décerné chaque année. Peut concourir, toute personne résidant au Tchad (de nationalité tchadienne ou non) âgée de 16 à 36 ans inclus. La simple participation au prix constitue une acceptation tacite du présent règlement.
  2. Le texte (du genre de la nouvelle) doit être envoyé en deux versions : papier et électronique. Il comportera 5 pages au minimum, 20 pages au maximum ; il sera en Times New Roman, corps 12, interligne double. Le titre est obligatoire. Le texte proposé devra être inédit. Il n'aura pas déjà fait l'objet d'une publication, ni avoir concouru à un autre prix, ni avoir été présenté à un quelconque média.
  3. Pour respecter l’anonymat, le texte ne doit porter ni nom, ni signature. Sur une feuille séparée, quelques renseignements du candidat doivent être joints : nom, prénoms, numéro de téléphone, adresse postale et/ou électronique. Une photocopie de la carte nationale d’identité ou du passeport est exigée.
  4. Les textes doivent être d’une originalité qui allie richesse d’imagination, force du scénario et qualité du style. Le thème est libre.
  5. Un accusé de réception est remis au candidat avec un numéro d’enregistrement.
  6. Les tapuscrits envoyés ne seront pas retournés. Les dossiers incomplets seront refusés.
  7. Les décisions du jury, composés d'hommes de lettres, d'écrivains, d'universitaires et de personnalités du monde de la culture sont sans appel et ne peuvent être contestées devant aucune juridiction.
  8. Trois prix seront remis chaque année. Ils seront de la valeur suivante :

1er prix : 300.000FCFA

2ème prix : 150.000FCFA

3ème prix : 50.000FCFA

  1. Les textes des lauréats seront édités dans un recueil collectif.
  2. Les textes des candidats seront envoyés avant le 1er novembre 2016 inclus.

La remise des prix aura lieu en décembre 2016 à l’occasion de la 3ème édition festival littéraire « Le Souffle de l’Harmattan ».

 

Dépôt des textes sous pli fermé à la Radio FM Liberté avec la mention : ‘’Prix Les Enfants de Toumaï de la Nouvelle 2016’’

La version électronique est à envoyer à : mbernodjisosthene@gmail.com

Pour d’amples informations appelez le (00235) 66 37 71 05 !