Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Polémique hôpital renaissance au Tchad
 

Mes chers compatriotes de L’Hôpital de la RENAISSSANCE 


La polémique qui fait suite à l’article HOPITAL de la Renaissance (tremblement à la Renaissance) publié sur le site de Makaila trouve son épilogue dans la dernière réaction d’un chef d’entreprise qui dit avoir signé une convention avec L’Hôpital pour la prise en charge médicale de ses employés. 
En tant que Tchadien Lambda il ne serait pas juste de ne pas mieux éclairer la lanterne de nos concitoyens en rectifiant un certain nombre de points et en apportant certaines précisions.


Cet hôpital en voyant le jour a suscité beaucoup d’intérêt et toute la population tchadienne a fondé beaucoup d’espoir tant il ventait a point nommé pour enfin soulager les maux de notre peuple en souffrance et en errance médicale. 
Il convient de revenir à l’historique de L’Hôpital moderne rebaptisé RENNAISSANCE 


Dans sa conception il est né d’une idée du président DEBY qui reconnaissons le voue à la santé un intérêt sans pareil. J’en tiens pour preuve l a réunion mensuelle tous les 24 de chaque mois qu’il a tenu pendant 02 ans dont l’objet était de juger de l’état avancement des projets de santé mais surtout pour agir sur les indicateurs de santé de notre pays qui n’étaient pas reluisants ,loin s’en faut. 
 

Voulant remédier à la forte mortalité maternelle et infantile dont nous détenions le triste record (1200 décès de femmes/100000naissances) le projet de construction d’un hôpital MERE ENFANT a vu le jour.
Alerté par le nombre d’évacuations sanitaires particulièrement élevé motives par le besoin en soin spécialisé inexistant au Tchad la présidence décide de la réalisation d’un n hôpital de spécialité. 


Le génie du président est de ses hommes a été de considéré qu’un modèle de partenariat public privé pouvait être la condition sine qua non de son succès. Ce modèle unique en Afrique doit inspirer d’autres états.
LE MODELE DE LA RENAISSANCE 
 

Des fonds publics sont investis dans une entreprise dont la gestion sera purement privée avec des objectifs de résultats à quantifier. 
La gestion privée est à durée déterminée. 
Les partenaires doivent avoir pour mission de transférer des compétences à nos jeunes médecins tchadiens avec au bout du compte une prise en main par les jeunes compatriotes de l’hôpital au bout de 05 ans.
Le même transfert devait intervenir dans la gestion mais aussi dans la méthodologie de travail dans les ressources humaines dans la qualité des soins, dans le contrôle de qualité.
Enfin nous devions disposer d’un établissement à normes européennes qui ne devraient rien avoir à envier à un L’ HOPITAL au standard international. 
Un groupe de santé nommé CLINIFUTUR devait avoir pour mission d’identifier des professionnels de santé et une équipe de gestion rompue à ce type d’établissement mais surtout formée au transfert de compétences.
LA RUPTURE : quand la cupidité des un prend le pas sur l’intérêt de la collectivité et de la population. 
Pendant 06 mois le compagnonnage a marché tant bien que mal jusqu’a ce que des intérêts prives de certains médecins prennent le pas sur les intérêts de la collectivité.
Les médecins ont tous fait une fixation sur le niveau de rémunération de leurs collègues français oubliant qu’il ne agissait que d’une période de transition. Or faire de la différence de salaire un cheval de bataille ce méconnaitre. 
• que notre pays a été en guerre pendant longtemps ;
• qu’entre temps les pratique et les explorations en médecine ont clairement évolué et qu’une mise à niveau n’avait rien de honteux et rien de déshonorant ; 
• que certains professionnels de santé étrangère peuvent aider notre hôpital à atteindre les standards internationaux.
Les médecins et radiologue dont vous parlez savent en leur âmes et conscience quelles sont leurs limites et la sagesse aurait voulu qu’au lieu de brandir notre fibre du nationalisme tchadien il aurait été plus sage de faire preuve humilité et d’apprendre et d’aller chercher la connaissance à la base. 
Au lieu de çà l’on a assisté pendant 02 ans a une prise de pouvoir des médecins, qui n’ont eu de cesser de monter les médecins les uns contre les autres afin d’en tirer un pouvoir parallèle en ayant ni la compétence ni la sagesse nécessaire au développement de cet hôpital. Ce qui s’est produit est tout juste criminel.
Le président DEBY et son équipe nous ont offert un joyau ou les individus ont pris hôpital en otage pour imposer leur vision en brandissant chaque fois que cela était nécessaire l’argument nationaliste au- dessus et inadapté « nous sommes tchadiens et c’est notre argent ». Aucun de ses médecins ne s’est battu pour le développement des activités de l’établissement. Aucun n’a produit une idée originale pour accroitre la rentabilité de l’établissement.
Au mieux ils se sont contentés de conserver leur chasse gardée au pire ils ont monté les médecins les uns contres autres oubliant les règles de base de confraternité. Et chaque fois qu’un médecin tchadien s’opposaient à leurs pratiques mafieuses ils en venaient aux mains ou était le traitre à la nation. 
Dans ce cas de figure : Qui est vraiment l’idiot c’est le médecin qui entretient les divisons dans l’établissement ou celui qui se bat pour signer des contrats avec des entreprises étrangères ?
Qui est l’idiot c’est ce médecins qui ignore tout du scanner et des astuces radiologiques et qui menace physiquement un expatrié qui le corrige sur une erreur de diagnostic ou celui qui forme un binôme avec un médecin au point de maitriser certaine la technique.
Oui moi aussi suis Tchadien mais je considère que le culte de-là médiocrité ne peut s’exercer dans un domaine aussi sensible que la médecine et la santé de nos concitoyens. 
LA SANTE NE PEUT FAIRE LES FRAIS DE NOS CONCITOYENS.
Il s’agit de la vie de nos concitoyens. Le peu près, l’approximation ne peuvent être tolérée. 
Parce qu’on est tchadien on a le droit d’accepter d’être soigne par des médecins médiocre qui par fierté refusent d’apprendre avec d’autres confrères juste un peu plus expérimentes.
Qui est l’idiot c’est le ministre qui rend à cet hôpital ces lettres de noblesses ou c’est le médecin véreux nul et incompétent qui joue de son trafic d’influence pour s’éterniser à L’Hôpital et refuse de s’améliorer ?
Pourquoi devrait-on être choques par le médecins français qui gagne une fois et demi son salaire par apport aux salaires en Europe et que nous devrions accepter la disparité qu’ il y a entre un médecin de L’HGRN qui gagne un salaire de la fonction publique par rapport à son ancien élève qui en gagne 3 fois plus en faisant beaucoup moins d’ effort et en passant des après-midi à dormir dans les salles de consultation ou faire des causettes de cabaret avec ces autres collègues.
Cela a trop duré : Dans notre pays chaque fois qu’une initiative est prise dans son concept elle est toujours bien pensée dans sa mise en œuvre, on échoue parce qu’on préfère notre médiocrité à l’expertise étrangère ou internationale.
Comparons une œuvre faite par un tâcheron de chez nous à celui réaliser par une société étrangère. Il n’y a une honte à vouloir apprendre et s’améliorer l’exemple typique est la Chine qui était au début le dernier de tous devient maintenant l’usine de plus grandes nations au Monde. Les gens intelligents apprennent avec des pays à expérience différente les autres affirment que notre Tchaditude est supérieure. C’est un complexe de supériorité. 
MOI TCHADIEN LAMBDA N’ACCEPTERAIT PAS QUE MON PAYS OU MON CET HOPITAL OU LES HOMMES INTEGRES DE CE PAYS SOIENT VOUE AUX GEMONIES.
Je suis loin d’être un inconditionnel du président DEBY et de sa politique ou de celle de ministre mais je considère que cette initiative était bien pensée et ne laissons pas ces véreux exclus en empêcher sa mise en couvre et son aboutissement.


Au directeur,
Vous disposez d’une autonomie de gestion ? Vous aviez quelques années pour gérer cette structure. Vous allez devoir nous rendre des comptes sur la gestion sur le nombre de vie saucée sur les conflits humains qui ont gêné son développement.
Aux jeunes médecins,
Ne prenez pas exemple sur vos ainés juste animés par un sentiment de pouvoir et de leurs intérêts personnel au détriment de ceux de la collectivité qui s’appuie sur le fait que nous sommes tchadiens et que cela nous donne tous les droits. Faites preuve d’humilité, armez-vous et venez reprendre cet hôpital avec un esprit sains en sachant que vous êtes là pour le servir et pas pour vous servir de lui. 
Un Tchadien Lambda.

 
 
 

-- envoyé par tchadien lambda (tchadienlambda@hotmail.com)