Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Ahmat Zéïdane Bichara

Ahmat Zéïdane Bichara

Sans rancune: La sponsorisation de Mets,une des équipes françaises de football de première division par l'office nationale de tourisme de la République du Tchad paraissait ou directement parait incompréhensible aux yeux des Tchadiens,voir à des milliers de personnes à travers le monde.Surtout lorsque l'on sait sans y utiliser une loupe que cette sponsorisation de Mets par le Tchad, lui coûterait probablement entre 4 et 2 millions d'euros,soit plus de 3 milliards de Fcfa par an. Cela pourrait même aller jusqu'à plus de 8 milliards de Fcfa par an.Car,tout varie selon les spécialistes qui maîtrisent ce domaine sportif, du niveau que détient une équipe européenne ou française de football.

Et c'est là où réside le nez du problème et les raisons du mécontentement de beaucoup de Tchadiens et de certains africains qui connaissent que le Tchad traverse actuellement une conjoncture ou des vraies crises financières et économiques notoires, le mettant presque à genoux,à la manière d'un avion cloué au sol pour une panne technique quelconque.D'après les autorités tchadiennes ce contrat de sponsorisation établi ou signé entre les responsables de l'équipe de Mets et elles, est un engagement dans une démarche de promotion de son tourisme et des opportunités économiques à l'international et activer une campagne d'image auprès d'un large public fan et spectateur du championnat de ligue 1 autour du thème "Misez sur le Tchad, oasis du Sahel". Si réellement cette raison avancée par la République du Tchad d'Idriss Dèby Itno,reste l'unique et la réelle raison qu'elle possède pour l'instant,je dirai honnêtement que ce n'est pas bête comme engagement. Car ,tout le monde sait qu'à l'heure actuelle,le secteur du tourisme tchadien est quasi inexistant.Et pourtant le Tchad,ce beau pays, reste toujours et encore inconnu pour les professionnels de tourisme, qu'ils soient occidentaux,américains ou autres.D'après les spécialistes du secteur de tourisme,si un jour, les autorités tchadiennes réussissaient à rehausser le niveau du tourisme tchadien,cela pourrait faire vivre des milliers des Tchadiens et ramèneraient au moins entre 5 et 6 milliards de Fcfa par an.Malheureusement,ce rêve ne pourrait certainement pas s'est réalisé dans un proche avenir, à cause de l'insécurité grandissante de la zone du Sahel et du Sahara, le manque de la démocratie au Tchad,sans y aller trop en détails. En effet, sachez-le bien qu'à l'heure où nous y sommes,le Tchad est classé par toutes les offices du tourisme européen et surtout français en zone rouge. Il est inhumainement déconseillé à tout citoyen français ou européen, américain,dont l'urgence de se rendre au Tchad n'est pas importante, de ne pas y aller.

En un mot,il est déconseillé aux touristes blancs de visiter le Tchad. Et les autorités tchadiennes le savent bien que leur pays est en zone rouge. Il est donc reconnu ou classé dangereux par et pour les blancs de n'importe quel pays.Pourquoi les autorités tchadiennes qui savaient très bien que leur pays est dans la liste des pays dangereux ou non fréquentable pour les français en particulier et les blancs occidentaux et américains,canadiens en général, décident-ils de sponsoriser l'équipe de football de Mets à prix très coûtant pour l'économie du Tchad? N'est-il pas de l'argent jeté par la fenêtre? Deby et ses ministres ne devraient-ils pas dans un premier temps se battre pour lever cet embargo ou cette interdiction par les autorités françaises et européennes qui fait du Tchad un pays dangereux pour leurs ressortissants blancs ou occidentaux? Pourquoi les autorités tchadiennes agissent-elles souvent et toujours comme des médecins après la mort ou encore comme ce paysan qui donne de l'herbe à brouter à une de ces chèvres morte? Ailleurs sous d'autres cieux d'Afrique ou d'un autre continent,cet acte ne se produira jamais,surtout lorsque l'on sait que son pays est classé comme une zone non fréquentable ou naturellement dangereuse,voir politiquement en zone rouge. En tout cas, le débat reste ouvert.

Aux derniers rapports de l'ONU,on indique que 64 % de la population tchadienne n'a pas accès à l'eau potable. 4/5 ême de l'eau du lac Tchad s'est évaporée. 15 900 enfants de moins de 5 ans, meurent chaque année des suites de diarrhées provoquées par l' impureté de l'eau au Tchad.Quelle est finalement la vraie urgence des Tchadiens et des Tchadiennes: le tourisme ou la faim et la soif de l'eau potable?A vous de juger!

 

Ahmat Zéïdane Bichara,prix Lorenzo Natali 2006, Union européenne.