Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Forum social mondial à Montréal: le forum social sénégalais proteste à Dakar contre le refus des visas aux participants des pays du sud
Forum social mondial à Montréal: le forum social sénégalais proteste à Dakar contre le refus des visas aux participants des pays du sud
Forum social mondial à Montréal: le forum social sénégalais proteste à Dakar contre le refus des visas aux participants des pays du sud

Contexte et justification

Le Forum social mondial de Montréal qui a été lance hier mardi 09 Aout 2016, au Canada, se passe dans un contexte international marqué par une crise multisectorielle.

C’est la toute première édition mondiale qui se passe dans un pays du Nord, le Canada.

Depuis 2014, un Comité d’ organisation a été mis en place pour d’abord obtenir l’ organisation de cette édition; et ensuite pour lancer le processus d’organisation.

Dans les concertations que nous avions eues avec les responsables canadiens, du Comité d'organisation, nous avions très tôt insisté sur la question des visas et des facilitations qu'il fallait y apporter afin de faciliter aux acteurs du Sud, une participation digne de ce nom.

lors du dernier Forum social africain tenu ici à Dakar, en octobre 2014, nous avions aussi tenu une séance de travail avec les délégués canadiens qui étaient venus nous consulter et recueillir nos points de vue.

Voila donc en bref, comment les choses se sont passées dès le début.

Au bout du compte, le Forum de Montréal, la première édition à se passer dans un pays du Nord, se déroule dans un contexte international marqué par une série de crises: ( migratoire, sécuritaire, énergétique, économique, sociale, climatique, environnementale, le tout dans une géopolitique encore dominée par la mondialisation néolibérale, et sur fond de terreur militariste.)

Ainsi, avec les nombreux foyers de tension, les guerres et les conflits allumés ici et là par les grandes puissances en quête de domination et de contrôle total des ressources des pays du Sud, c 'est plus de 93 000 migrants, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, qui seraient arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l’année, entre janvier et juillet 2015, selon les recensements de l'OIM.

Sur le plan sécuritaire, c 'est la peur partout dans le monde, avec des mouvements et réseaux terroristes qui attaquent des populations innocentes, au Nord comme au Sud.

Il faut rappeler que ces mouvements terroristes ont été fabriqués de toutes et armés par les mêmes grandes puissances qui cherchaient à se débarrasser de certains dirigeants empêcheurs de tourner en rond sur les territoires du Sud. ( Kadhafi en est une des victimes)

Alors, dans une telle géopolitique, c'est bien évidemment l'instabilité partout, en Libye, en Iraq, en Syrie, en RCA, en RDC, au Mali, mais aussi en Palestine qui vit le Martyre depuis des années sous la complicité des forces impérialistes. Les mêmes menaces pèsent sur le Venezuela, le Brésil et d'autres pays de l'Amérique Latine

Sur le plan de la Coopération, les APE nous sont imposés par l'UE, qui continue à faire du chantage à nos Etats, afin de les obliger à signer le document de négociation au plus tard le 30 octobre 2016.

Après la COP 21, les engagements qui étaient pris pour réduire le taux de pollution, restent encore à être respectés. L 'inflation et le chômage continuent à secouer le monde, alors que le phénomène de l'accaparement des terres et de nos ressources naturelles reste encore une réelle source de conflits interethniques entre les éleveurs et les agriculteurs comme c'est déjà le cas, en Cote d'Ivoire, au Niger, au Cameroun, au Tchad, et récemment au MALI, avec les FORCES du Macina, un autre problème qui vient s'ajouter à la crise malienne qui a déjà trop duré.

Les secteurs miniers, de l'éducation, de la santé et de l'habitat et du cadre de vie, sur l'ensemble du continent restent encore sous des perturbations permanentes.

Le Forum de Montréal secoués par les pays du Sud.

C 'est donc sommairement dans un tel contexte que se passe le Forum social mondial de Montréal et qui se passe avec une faible présence des pays du Sud en général et de l'Afrique en particulier.

L'hémisphère Sud qui a été le géniteur du FSM, et qui est resté le poumon essentiel de ce mouvement, ne sera pas massivement présent au Canada pour des raisons de VISAS qui ont été refusés à nos membres.

Au Sénégal, par exemple, tous les dossiers qui ont été déposés par nos membres ont été refusés pour des raisons banales comme par exemple, " Vous n'êtes pas mariés". Un autre cas, c'est celui d'une autre personne à double nationalité et à qui le visa a été refusé parce qu'elle avait déposé avec son passeport sénégalais; il a fallu que la même personne déposât avec son passeport européen pour enfin obtenir le visa.

C'est donc la même situation un peu partout en Afrique, où nous avons recensé plus de 200 leaders du mouvements altermondialistes à qui on a refusé le visa.

Et cela s 'est ressenti sur le nombre de participants à Montréal, où l'on nous informe qu'à l'ouverture du Forum, il y avait moins de 15000 personnes inscrites. La marche d'ouverture aurait mobilisé environ 4000 personnes.( A comparer au 80.000 personnes de Dakar en 2011)

Et c 'est la même situation dans tous les consulats des pays du Nord où les citoyens africains sont souvent traités comme des moins que rien; alors que les frontières de nos pays sont gracieusement ouvertes aux autres citoyens du monde. Beaucoup de nos camarades, des enseignants, des chercheurs continuent à subir toutes sortes d'humiliation dans les consulats des pays du Nord, et à y faire la queue à des heures matinales. ( C 'est un scandale et nos dirigeants doivent montrer plus de courage et de dignité. Par conséquent, les mouvements sociaux du Sud, ont décidé de dénoncer cette situation causée par le Gouvernement Canadien, et ses services de migration qui n'ont pas voulu faciliter les choses aux mouvements sociaux africains. La consigne a donc été un boycottage de cette édition et de réclamer le retour du Forum social mondial dans l'hémisphère Sud, et en Afrique. Lors de la dernière édition du Forum social ouest africain tenue le mois dernier à Conakry, nous avons eu à réaffirmer cette position de boycottage et de dénonciation tout en réclamant du CI du Forum que les éditions reviennent en Afrique avec comme proposition, de présenter la candidature du Sénégal pour abriter la prochaine édition. Au même moment, le Brésil annonce sa décision de reprendre le Forum et de l'organiser en janvier 2017. Le Brésil compte aussi organiser le prochain festival mondial des Arts Négres en 2017.

Par ailleurs, nous saluons les initiatives qui annoncent un passeport africain suite au dernier Sommet de l'UA, à Kigali, avec aussi des espoirs de réconciliation de l'Afrique avec elle-même, ( relance du débat pour la résolution du conflits au Sahara et le retour du retour du Royaume du Maroc.

Merci de votre aimable attention