Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Un Frexit, C’est incohérent par sa forme et son fond

En prélude, je ne saurai commencer mes propos sans dire bonne fête du 14 Juillet, à tous les français et tous les francophiles. Bref ! Nous interjetons, dans nos propos parfois de manière lassante, de doigter la France comme seule responsable de nos maux, alors que nous-mêmes, avons honte de faire face à nos récurrentes faiblesses. Comme si bien liés par des attaches historiques, nous restons fidèles à notre aliénation culturelle. C’est pourquoi, Frexit devient notre leitmotiv, par souci de repère.

 

A l’échelle française Forme : exit ou sortir de Bruxelles, siège de l’Union européenne qui s’impose au centre de la mégapole Bruxelles, siège de l’Union Européenne. Celui-ci, vu du ciel, illustre l’inconnue X. Cette inconnue, n’est pas la politique européenne que nous connaissons depuis, qui est loin de se chercher en vain autour d’autres variables, y et z pour se définir. Mais, en réalité, l’Europe est loin d’être bâtie sur des bases non scientifiques.

Si la France par conséquent se trouverait séduite par l’impulsion nationaliste quelconque, qu’elle prenne un peu du répit. Le Frexit, sous n’importe quelle influence de formation politique, qui aurait remporté les élections futures, et quelles que soient les raisons à avancer, il n’est pas du tout judicieux de se prononcer au referendum pour une éventuelle sortie de l’U.E. Cependant, nous avons les yeux rivés vers l’extrême droite, en occurrence le Front National, qui tend vers ce courant souverainiste peut-être, mais il serait hasardeux d’opter pour le (FREXIT). Penser au Frexit est une aberration politique, qui serait du pur populisme. Si comme quelqu’un qui crie : oh ! Ma mère n’est pas ma mère. Ce qui suscitera l’interrogation et l’atermoiement à plus d’un pays. De ce côté de l’Afrique subsaharienne, étant des bègues diplômés des hautes écoles Françafricaines, nous sommes incapables de vous prodiguer de conseils. Malheureusement les destins de nombreux pays subsahariens évoluent derrière vous, très loin. Ce qui nous assujettit à suivre votre itinéraire comme la traînée blanche dans le ciel en perte de vitesse laissée par les avions à réaction. C’est la raison pour laquelle nous pensons à votre bien-être. Il ne s’agit pas de le penser seulement, mais notre souhait est de vous voir devenir très grand et imposant de par le monde, pour que nous ne restions pas trop loin derrière.

Commenter cet article