Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Terrorismes ou prophéties d’Etats

Questionnements

Il est facile de comprendre ce que c’est le terrorisme.

Déjà vous avez une idée du terroriste.

Si je vous donne une liste à surligner, vous allez vite peut être reconnaitre les terroristes. Si j’insiste à vous demander en êtes-vous sûrs ?

Vous me diriez que votre réponse est sans appel.

Allons-y :

Qui sont les terroristes sur la liste suivante ?

Français 1, chrétien 2, arabe 3, américain 4, occidental 5, israélien 6, juif 7, musulman 8,Gadhafi 9 , Sarkozy 10, vous 11 et moi 12. Certainement vous allez choisir quelqu’un d’autre mais pas vous.

Je vous pose la question, pourquoi un autre, est terroriste mais pas vous ?

Est-ce que votre réponse est honnête ?

Sans commentaire je vous laisse avec votre propre conscience.

Terrorisme ?

Le terrorisme est une solution politique des crises sociales, qui a des portées hégémoniques aux fins économiques.

Peur et Terreur

Nous comprenons parfaitement le sens de terreur comme synonyme de peur.

La différence réside sur la forme et le fond, dans le temps et dans l’espace.

La peur peut toucher un seul individu ou un groupe d’individu, dans des situations spécifiques.

Elle peut, être réelle ou imaginaire par rapport à la menace permanente ou passagère. De son caractère émotionnel, peu importe, que l’espèce touchée soit humaine ou animale.

Mais la terreur est une peur extrême invalidante. Elle est réelle et collective, qui vise une population humaine donnée. La menace est imprévisible et foudroyante, elle persiste dans le temps.

Par le caractère politique qu’elle revêt, le terroriste est généralement identifié. Le catalyseur de la terreur est souvent l’incapacité de la population de faire face. C’est pourquoi la population se terre et vote celui qui la rassure. Ce que les sophistes prennent à la volée et en font leur cheval de Troie.

Soit, que la source de la terreur émane d’une force publique ce qu’on n’ose pas dire, souvent larvée par le terme dictature.

Elle est fréquemment l’œuvre des groupes organisés qui ne peuvent pas faire face à leurs vrais ennemis.

Ils s’en prennent aux innocents avec l’arme du pauvre qui est le suicide, version actuelle du terrorisme.

dieu de la guerre

Ce dieu semble contenir tous les dieux suivants : (égyptiennes, grecques, romaines, incas, aztèques, mayas et scandinaves). Il est terrien de surcroit athée, il s’appelle finances.

Ses temples sont les banques, celui qui dit banques, fait allusion au pétrodollar, que les fidèles fréquentent chaque jour, sauf le Dimanche.

Les pages de ses livres filigranés de pyramides qui sont loin de la croyance pharaonique.

Son message est mondialisé et s’appelle, profit. Ses prophètes sont les institutions étatiques et autres paraétatiques, sans blague, ses prêtres sont les firmes multinationales.

Ses prophètes prêchent à l’aide des medias et des satellites. Son mode de communication est la violence.

Le terrorisme est le seul alibi qui réveille ses vieux démons, qui se déchainent en crachant des feux et des métaux qui sont les anciens stocks des armes de la guerre froide.

La guerre est par sa nature, une violence, qui est par subjectivité politique, elle fait des retombées économiques abjectes.

 

Le terrorisme est une affaire de gros sou. Je vous avertis au passage de ne pas vous aventurer sur cette voie sinueuse et dangereuse.

C’est un système très cohérent hyper connecté, évitez de mettre le doigt dans l’engrenage. Dans le cas où votre doigt est plein dedans, ce n’est pas votre doigt que vous allez perdre, mais c’est vous-même qui êtes en perte et à jamais.

C’est une affaire des riches qui ont fréquenté les mêmes universités. Ils mettent leurs savoirs faire et leurs argents pour que les pauvres meurent.

Le terrorisme est contraire à toute forme de gouvernance, aucune éthique ne tolère cette pratique abominable.

Il y a deux formes de terrorisme :

Le terrorisme d'État : En principe, le rôle régalien de l’Etat est d’assurer la quiétude aux citoyens.

  • En controverse, le fait de larguer des bombes nuits et jours et massacrer des populations entières, qu’elles soient vos populations ou pas, c’est du terrorisme à l’échelle étatique.

Cette action sans état d’âme, de les faire taire vos populations afin de les soumettre à vos exigences politiques, est un acte terroriste. Cet effroi collectif ne peut se justifier autrement.

L'État doit se tenir loin du monopole de la violence et de la provocation à la violence par l’injustice ignoble.

 

 

  • Le terrorisme ou arme du faible

Quand j’avais entendu parler pour la première fois du terrorisme, c’était vers années 80.

La brigade rouge en Italie fondée par Renato Curcio, qui a perpétré l’enlèvement et avoir tué par la suite le chef du gouvernement italien Aldo Moro.

Ce n’est pas parce qu’elle pratiquait le jambisme (1) qu’on doit traiter ses actes de terrorisme éclairé mais moins aveugle que ce qu’on connait maintenant.

  • (1)Le Jambisme« Le terme italien de gambizzazione désigne un attentat qui consiste à tirer des coups de feu en visant les jambes de la victime. On parle en français de jambisme, en anglais de kneecapping.

Un tel acte, qui ne vise pas l'élimination physique de la personne blessée, a pour but généralement de punir, de menacer ou de faire un exemple ».

Nous avons entendu parler des actions des palestiniens, qui ne pouvaient pas faire face à l’Etat d’Israël. Ils faisaient des attentats pour faire parler de leur cause.

En occurrence, nombreux parmi vous, sont ceux qui avaient suivi les otages de Vienne. Dans l’immeuble de l’OPEP, des ministres du pétrole par Ilich Ramirez Sanchez alias Carlos.

Des actes ponctuels sont d’ordre revendicatif, puis le mobile est connu. Les terroristes connaissent de noms, les futurs terrorisés ou otages.

A la rigueur si les dits terroristes de notre époque s’en prennent aux décideurs, j’aurai compris leurs actes.

Là où le bât blesse les terroristes prennent pour cible leurs semblables, et eux aussi périssent avec leurs victimes, à leurs têtes le suicidaire.

Ils ne connaissent même pas leurs futures vulnérables victimes.

Peut-être que parmi leurs futures victimes se trouveraient leurs membres de famille ou un ami à eux.

Qui sait ?

Je n’arrive pas à trouver une justification aux pareils actes.

Je pense que, s’il y a forte raison qui mène au suicide, je suis parmi les ignorants. Que Dieu me garde dans cette méconnaissance.

Parlons des jeunes qui vont mourir pour aller au paradis. Ils savent pertinemment que le paradis se prépare ici-bas:

La « Chahada » le témoignage, les prières, le jeun, l’aumône et le pèlerinage à la Mecque et les bonnes actions qui restent, sont un bonus.

 

Un musulman fervent, qui pratique les règles de l’Islam, se verra suivi par d’autres qui ne connaissaient pas cette religion auparavant. Il faut être un exemple vivant j’espère.

 

Rôles des Etats

Les interfaces sont multiformes et les enjeux sont nombreux. Les contribuables paient chères les combines aux prix de leurs vies. Qui est sensé connaitre le profond deal, entre les Etats et certains chefs terroristes.

 

  • Quand on voulait faire partir Mouammar Gadhafi, les insurgés de Benghazi, furent des révolutionnaires. Une fois Gadhafi assassiné, ils deviennent des islamistes à éliminer sans complaisance.
  • En Syrie, la ville de Kobané ou Aïn al-Arab d’une superficie de 7km2 fut médiatisée à telle enseigne, on dirait qu’en la voyant tombée, un Etat Islamique sera vite érigé.

C’était le miroir aux alouettes, que les Kurdes et les arméniens représentaient. Les islamistes se croyaient victorieux s’agglutinaient vers un appât de taille, et la suite vous la connaissez.

 

Prophéties d’Etats

Les projections économiques font naitre une violence administrative ou politique violente.

Vers les années 2000 et 2003 nous avons assisté à des manœuvres militaires qui regroupaient beaucoup des Etats sahariens comme le Mali, le Niger, le Tchad et d’autres je pense le Togo, le Benin etc.

Ces manœuvres initiées par l’occident, avec des experts occidentaux, qui consistaient à faire face au terrorisme éventuel.

Dix ans après leur prophétie s’est avérée digne d’un dieu de la guerre qui voit juste. La riposte majestueuse n’a fait que l’endiguer du débordement vers les côtes continentales de grands ports comme : le port autonome de Cotonou, du Togo et de la Côte d’Ivoire etc. Il y a une accalmie pernicieuse, qui laisse transparaitre un terrorisme résiduel.

Si Obama avait informé dieu de la guerre, Ben Laden serait peut-être averti de la mission qui l’avait couté la vie.

Le dieu de guerre sait que parmi les deux candidats à la maison blanche, l’un n’est pas son disciple. Il fera de son mieux pour provoquer un acte terroriste afin de faire basculer la tendance vers son disciple.

Que Dieu Le Tout Puissant nous sauve des manigances des divinités mesquines.

Quel pays pétrolier sera la prochaine cible ?

Le dieu de guerre cherche un pays capable, pour régler les factures des armes qui consistent à renouveler les stocks des munitions obsolètes. Il faut détruire et reconstruire, ça fait du bien au dieu de guerre qui verra son économie boostée.

Dernièrement, après Kobané, le même scénario s’est fait rééditer à Al-Faluja en Iraq. Sans que personne ne prenne conscience de la dangerosité du jeu de la terreur.

Celui qui veut faire de l’Islam un gagne-pain, le payera cher. Mais celui qui veut par sa croyance s’exécuter en adoration, se verra guider vers la lumière.

Les bonnes prières se font quand on est en vie. Plus nous vivons pieux, et mieux notre place au paradis est garantie.

Qu’ALLAH nous éloigne des causes et conséquences de la violence.

MAHAMAT ALI HIDJAZI