Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Tchad/Salamat: trois jeunes arrêtés sur ordre du Maire de la ville d'Am-Timan, Moussa Ali Abdoulaye

Le Maire de la ville d'Am-timan, Moussa Ali Abdoulaye torture 3 jeunes de son quartier en prison pour avoir tenté de creuser un caniveau.

Les dirigeants de ce pays ne connaissent que terroriser les paisibles citoyens. Dans la ville d'Am-Timan comme dans certaines villes du Tchad, les inondations sont difficilement gérées par la population. A Am-Timan ville "remportée" lors des dernières élections communales par le MPS, parti au pouvoir, les conseillers qui éliront le Maire se sont d'abord divisés en deux sur la base ethnique. "Le diviser pour régner" du système que vous connaissez.
Le Maire actuel, Moussa Ali Abdoulaye, est du groupe venu à la tête de la commune après avoir éjecté l'autre équipe. Avant d'être Maire, il vit naturellement dans son quartier et menait bien ses activités commerciales. Depuis qu'il est à la tête de la commune, il est devenu le "Hitler" de la ville. Son institution n'a rendu aucun service minimum à la population.
En cette saison des pluies, plusieurs quartiers sont inondés. Au lieu de faire une petite action face aux inondations, il juge normal de torturer et mettre en prison des paisibles jeunes qui n'ont voulu que creuser un canal d'évacuation des eaux.


Au début de l'année, il a mis du remblai uniquement devant chez lui, bloquant le passage des eaux pendant la saison pluvieuse. Vers la fin du mois de ramadan, ses voisins sont inondés et avaient décidé de le rencontrer pour leur permettre de creuser un caniveau afin d'évacuer les eaux. Il les a refoulé et par la suite avait même mis une barrière composée de bois mort pour bloquer la circulation par la rue qui passe devant chez lui pendant que ses voisins sont inondés.

Les jeunes voisins à lui, ont décidé de creuser quand même ce caniveau et c'est ainsi, incapable de réaliser un seul canal dans la ville, il décide en tant que Moussa Ali Abdoulaye, Maire de la ville, de torturer les jeunes en prison. Les parents des victimes se sont constitués pour le rencontrer afin d'obtenir leur libération. Ainsi donc ils ont quitté la Brigade des Recherches tout en payant chacun une amende au Commandant de Brigade (CB.

Correspondant de Makaila.fr Makaila Nguebla