Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : la population de Pala, victime d’actes de représailles de la police

Depuis le scrutin présidentiel d’avril dernier, les populations des régions dont sont originaires les cinq candidats, sont la cible des forces de l’ordre. Elles sont intimidées, arrêtées et détenues arbitrairement.

La semaine dernière sur les ondes de la Voix de l’Allemagne, Saleh Kebzabo , chef de file de l’opposition tchadienne et candidat élu à la présidentielle du 10 avril 2016, était monté aux créneaux pour dénoncer les actes de barbarie et des cruautés qu’inflige l’Agence Nationale pour la Sécurité(ANS), aux sympathisants de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR), sans oublier les autres militants de l’opposition. Ces derniers sont traqués dans Ndjaména et à l’intérieur à cause de leur proximité avec l’opposition tchadienne.

 

Plusieurs personnes sont arrêtées et détenues illégalement sans aucune forme de procès et aucune enquête n’est ouverte à leurs sujets pour faire la lumière.

Depuis le Tchad, Teyané Bertrand, activiste tchadien, a rapporté à Makaila.fr que dans la région de Pala, la population subie des traitements dégradants. La police traque à tous les niveaux les usagers des motos sans motif valable et les dépossède de leurs biens. Bref ! Une véritable arnaque qui se passe dans une totale impuissance de la population.

 

Au moment où cette information, nous est rapportée, le chef de file de l’opposition se trouve à Genève dans le cadre d’une rencontre internationale. Il n’hésitera pas de plaider la cause des populations tchadiennes humiliées et maltraitées dans une pseudo-démocratie.

Makaila.fr