Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Korom Ahmat Adoum, conseiller à la présidence au Tchad, détient-il le statut de réfugié politique en France?
Qui est monsieur Korom Ahmat Adoum?  
 
     
 
  Qui est monsieur Korom Ahmed Adoum ?
De prime je voulais juste vous faire un petit rappel concernant historique de la personne de Korom Ahmed et pour le mieux comprendre sans apparences.
korom a fait l'Enam tchadienne et intégré à la fonction publique.
Il était amené à Hissein Habré par certains commerçants pseudo originaires de Moussoro en 1978, après son ralliement au régime du défunt général Malloum Félix et à ce temps HH cherchait les cadres nordistes en quantité mais non en qualité pour faire face au CCM. Et par la suite monsieur Korom était devenu un aliéné subjectif de la personne de HH.
Donc pourquoi le monsieur était devenu rebelle sans vouloir l'être, quant en 1981 HH retourne au maquis, il l'avait suivi et reviennent au pouvoir en juin 1982, par rapport son maître monsieur Korom Ahmed n'a participé aucun combat et il n'avait séjourné que quelque jours ou maximum quelques semaines sur le terrain et il avait toujours des alibis pour s'absenter selon ses anciens camarades maquisards.
Pour vous rappeler de son aliénation vis à vis de HH, et quant tous les ressortissants de Moussoro crient quotidiennement "la voiture jaune, la voiture jaune" dans laquelle beaucoup de prisonniers ont été transportés pour l'exécution, alors que Korom était le vrais faux bras droit de HH et aucune région n'a autant de cadres au sein FAN et Korom était leur leadership régional. Pour confirmer sa soumission à son maître, il n'a jamais osé de prononcer le mot NON à HH pendant leur règne de huit ans. Comme HH, était un piètre de l'administration, monsieur Korom n'était qu'un beni oui oui de travail demandé, de sales missions....
Première trahison: Quant HH a été chassé de pouvoir en 1990 par Idriss Deby, monsieur Korom Ahmed était parmi les première abandonnaient HH et venus léché les bottes de Deby par l'intermédiaire de jumeaux Erdimi. Et grâce à ces derniers, Korom redevenu le faux leadership de la région. Cette fois-ci, son aliénation ne doit directement à Idriss Deby mais plutôt aux frères Erdimi( Tom et timan), qui ont été les théoriciens, les têtes pensantes.....du régime despotique actuel. Pendant cette période des Erdimi, monsieur korom avait sous yeux toutes les nominations de ressortissants de Barh El-gazal et aussi il avait le pouvoir de rayer les noms de tous ceux qui ne lui le lèchent pas les bottes. Il lit et interceptait toute fiche, lettre destinée à Idriss Deby et intimidait les intéressés en complicité avec les Erdimi et ce gangstérisme de korom a duré jusqu'au disgrâce des Erdimi par idriss Deby mais aussi l'arrivée de certain Arriviste qui s'appelle bakar Tahir Moussa alias Almanna et puis ce dernier s'installe dans la plus haute sphère politique régionale grâce à sa manne financière et monsieur Korom voulait rivaliser à cet arriviste et politicard mais l'homme résiste, pas seulement pris la place de leadership à Korom Ahmed mais il lui humiliait et torturait psychologiquement et tous les anciens proches de monsieur Korom, deviennent les vrais griots d'Almanna et aussi Deby lui détestait énormément parce qu'il était complice des Erdimi et eux mêmes, ont trahi leur cousin et partirent en rébellion afin de vouloir lui piquer sa place.
Cependant, korom devient pour la première fois de sa vie infréquentable, les plus soi-disant proches, lui rendent visite dans l'obscurité totale pour ne pas être démasqué par le nouveau l'homme de Moussoro (Almanna). Monsieur le ministre korom Ahmed devient alors korom Émer Arimimi, il était devenu misérable,solitaire et presque dépressif et dans cette situation, il arrive à se dérober la vigilance de Deby en se débarquant à Paris officiellement pour se soigner mais finir à déposer une demande d'asile politique dans le département de Calvados mais vers la fin, il obtient un titre de séjour d'un an renouvelable compte tenue d'une maladie dont il souffrait. 
Et dans la foulée, monsieur Korom s'installant son quartier général dans la ville de Caen chez son vrai faux fils Mahamat youssouf alias Abkalam, et positionnant ses paraboles vers le Soudan, territoire sur lequel presque tous les chefs rebelles broutent et surtout ceux qui étaient intéressants pour Korom à savoir les jumeaux Erdimi jadis ses anciens mentors et Mahamat Nouri de l'ufdd une veille connaissance.
Monsieur korom est devenu aigri et il ne veut pas du tout écouter ses oreilles le nom d'Almanna ni Idriss Deby ses deux ennemis jurés. 
Monsieur korom Ahmed contacte les Erdimi mais vite convaincu que leur capacité de la force n'était à l'auteur de côté des Erdimi, donc korom décide de se ligner dernière le General Mahamat Nouri président de l'union des forces pour la démocratie et le développement (Ufdd), mouvement dans lequel, il y a un nombre important de ressortissants de Kanem géographique. Mahamat Nouri voyait cet arrivé de Korom comme une opportunité qui lui permettrait de renforcer sa position, en croyant Korom sur paroles et lui fait une confiance absolue. Ils (Nouri et Korom) se communiquent sans tabou, Nouri voulait le pouvoir et Korom voulait les deux têtes (idriss Deby et Abakar Almann) afin de retrouver son leadership regional!
Dans cette optique Nouri a proposé le poste de vice président de l'ufdd à Korom Ahmed pour faire gagner carrément la confiance régionale mais monsieur Korom répondrai toujours d'accord pour le poste du vice président mais demande d patienter un peu à Nouri, officiellement pour des raisons de santé mais en vérité l'homme ne voulait jamais s'affiché et cette tergiversation de Korom permet à Nouri de comprendre le cache-cache de korom, donc Nouri décide de mettre fin la confiance faussement acquise de Korom.
Et arrive l'échec de la coalition rebelle contre le régime clanique d'idriss deby dans la capitale tchadienne début 2008, après cela, monsieur Korom se soumettait aux dictats des Erdimi et ceux derniers confiait au premier de diviser l'ufdd en leurs faveur pour pouvoir former l'UFR, et monsieur korom s'exécute et se met au travail dans son QG de la Normandie.
Monsieur Korom appelle tous ses faux proches qui se trouvent au Soudan au sein de l'ufdd de faire pression sur Nouri et de l'obliger à signer le protocole d'accord pour la création de l'ufr dont pourrait être dirigée par Timan Erdimi. 
Pour ce sale boulot, Korom Ahmed a utilisé des sommes conséquentes pour la désunion de l'ufdd, comme tout bien mal acquis, peut être utilisé que dans des missions sales. Et pour cela, monsieur Korom a envoyé son vrai faux fils Mahamat alias Abkalam au Soudan pour une mission de corrompre surtout les kredas de ne pas suivre Nour, à ce moment Korom avait déjà rêvé d'avoir chassé idriss Deby et humilié son plus détesté c'est à dire Abakar Almanna. Nous qui étions au Soudan, tous reçu quelque chose de Korom et bien sûr, nous le croyons entre-temps. 
L'ufr formée, Korom appelle tous les jours l'autre frère Erdimi en l'occurrence Tom Erdimi pour donner ses doléances de demain au pouvoir et baaaff, nouveau échec aussi pour l'ufr dès mai 2009.
Alors, monsieur Korom Ahmed devient fou de colère et parallèlement pendant toute cette période de rébellion, Korom fait croire aux proches du régime qu'il est en France toujours pour se soigner.
Comme tout espoir venant du Soudan s'éteint, Korom décide de renouer les veilles connaissances du régime, par l'entremise de l'ancien directeur de l'ANS monsieur Ismael chaibo, arrivait à rencontrer Idriss Deby à Paris accompagné de Rakhiss manani et Korom avait juré de tous les noms de toutes les religions devant Deby pour démentir sa fausse rébellion contre lui. Et Deby lui a finalement gracié et accepte qu'il doit rentrer au Pays sans préalable ni question de parler d'Almanna qu'il cherchait sa tête pourtant. Par contre Rakhiss arrive à obtenir un poste ministériel pour son fils défunt.
Après cette Amnistie, Korom Ahmed rentre au pays sans même informer ses anciens faux camarades de la Normandie France. Il redevient alors korom Émer Arimimi humilié, traumatisé.....quotidiennement par Almanna et les siens. 
Heureusement pour Korom Ahmed, le DG actuel de l'ans alias le sultan Judas se démasque et devient DG de l'ANS et ses relations avec Almanna deviennent un peu conflictuelles, et cela, est une occasion à ne pas manquer pour monsieur Korom, il commence en profiter de la situation pour caresser les poils de nouveau DG dans tous les sens possibles( il est le grand frère, tantôt conseiller....) il lui aurait conseiller de piquer le chef de canton à ses petits de cousins. 
Donc le DG de l'ANS à son tour supplie son maître de idriss Deby de prendre Korom Ahmed comme conseiller à la présidence sans jamais lui conseiller, et à la fin Deby accepte de nommer Korom conseiller chargé de tourisme, commerce......donc leur jeu de tout faire pour saboter Abakar Almanna continue mais sans conséquence.

Nouvelle fausse mission, nouvelle défaite!
Monsieur Korom Ahmed viendrait en France chaque année pour renouveler sa carte de réfugié politique dont lui permettrait de se soigner gratuitement en France, ainsi il fait ses bilans de santé et fait impacter les coûts sur les contribuables Français et en même temps sur les contribuables tchadiens. 
Donc il a cette possibilité d'être en France pour profiter de faire ses sales missions également, de ce fait, baaaffff de nouveau l'ufdd commence à se réorganiser en Libye et djiddi Sallay le DG de ANS, consulte monsieur Korom pour la situation et le vieux diable s'exécute et se débarque vers sa terre d'accueil de Normandie, et fait ressortir toutes ses antennes, appeler et rappeler toutes les connaissances régionales qui se trouveraient au sein de l'ufdd' afin de ne jamais reconduire Mahamat Nour président de l'ufdd. Sur ce point, ses proches qui sont à moitié innocents et ignorants acceptent de prendre la recommandation et partirent dire à Mahadi Ali qu'ils leurs faut un nouveau chef issue d'un congre mais pas Nouri et donc Mahdi qui se trouverait au moment en Libye et était le SG de l'ufdd et prend au sérieux la proposition, et se débarque à Paris et soumettrait à Nouri et ce dernier ne voulait pas du tout de ses oreilles cette profition. Et au même Korom rappelle toujours les gars qui sont sur le terrain de mettre pression sur Mahdi Ali de revenir en Libye pour faire un congrès, donc cette situation confuse initiée par Korom Ahmed et puis alimenté par Nouri naïvement que l'incident de 26 mars 2016 entre les mêmes frères de l'ufdd.
Et après la création de FACT, monsieur Korom ramène son cheval de bataille qui est de la division clanique et décide de dire fermement aux siens de tout faire partir Mahdi et lui même viendra prendre la tête du mouvement donc notre est arrivé.
Et les siens croient la promesse verbale de leur malheureusement faux chef, décident de passer à l'acte, en voulant faire un coup d'état et échouent. Et demandent le plan B à monsieur Korom mais sans réponse de sa part et encore pire, il a pris ses coutumes du régime avec le lego du MPS et rentré à ndjamena.
Sur le terrain, la vérité a été démasquée, les complices sont exclus et les innocents trompés sont excusés et continuent la résistance avec persévèrance.

Voilà le vrai visage caché de monsieur Korom Ahmed Adoum, et 
Prochain épisode sera consacré à vie politique, sociale et ce qu'il a pu faire la jeunesse moussoroise de 1970 jusqu'à nos jours, évidemment pas grande chose.
 
 
  -- envoyé par Ali yaya (yayaalikosso@yahoo.com)