Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Idriss Deby, un kamikaze à la tête du Tchad

Si la lutte contre le terrorisme mobilise autant la communauté internationale pour éradiquer ce phénomène qui représente une réelle pour la sécurité humaine dans le monde, les Tchadiens dans leur écrasante majorité pensent que leur cible est à eux, reste Idriss Deby dont les pratiques de terreur sont similaires à celles des terroristes qui prennent en otage des personnes ou les exécutent de manière cruelle et abominable.

 

Au pouvoir depuis 1990, Idriss Deby, un militaire de formation soutenu par l’extérieur, fait régner sur son peuple une terreur inqualifiable, en privant ses concitoyens des libertés par une redoutable répression sans égal avec une caution de ses alliés totalement silencieux et indifférents.

Le cas tchadien est emblématique de l’impunité qui gangrène le continent et dont on refuse d’admettre au niveau international. On parle plus de la République Démocratique du Congo et du Burundi, mais on fait passer sous silence le drame vécu par les Tchadiens exténués par un pouvoir répressif.

Idriss Deby arrête, opprime, réprime, disparaît ses opposants, malmène les responsables de la société civile et les journalistes indépendants opposés à son pouvoir, mais le regard extérieur lui est toujours favorable.

Des élections fraudées dignes des républiques bananières sont organisées sans refléter le suffrage universel, un passage en force contre la volonté populaire est opéré, des militaires n’ayant pas voté pour le président sortant ont disparu dans le pays, les femmes qui ont manifesté à Léré pour réclamer de l’eau potable, ont été violemment réprimées et dispersées par des tirs d’armes à balles réelles, des élèves et étudiants réclamant des conditions ergonomiques meilleures de travail ne sont pas entendus. Rien ne va au Tchad !

Bientôt deux semaines, une grève à l’initiative de l’Union des Syndicats du Tchad (UST), principale centrale du pays, paralyse les secteurs clés et vitaux de l’administration tchadienne mais le pouvoir reste sourd.

Toutes les initiatives des luttes sociales et syndicales sont sans effet réel sur le pouvoir en place qui dispose d’une armée à sa dévotion.

Renforcé par un soutien international à cause de sa position stratégique dans la lutte contre le terrorisme, le régime terroriste d’Idriss Deby fait fi aux principes universels et fondamentaux violés allégrement au Tchad.

Au regard de ce qui est observé au Tchad, Idriss Deby peut être considéré comme un Kamikaze, car il est l’incarnation absolue des pratiques terroristes en cours dans le monde.

La communauté internationale ne doit pas avoir une lecture biaisée en discriminant les Tchadiens qui s’opposent à un régime dont la capacité de nuisance est réelle pour la société tchadienne.

 

Makaila.fr