Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Verdict du procés Habré :lettre ouverte d'Abbas Kayangar

Madame, en vous écrivant la présente lettre, je sais pertinemment en mon for intérieur les risques que j’encours tant en diffamation, dénonciation calomnieuse, injures de tout genre, menaces de morts voir tout simplement perdre la vie. En ma qualité de citoyen du Tchad, proche parent de plusieurs victimes de votre système répressif, comme mes concitoyens, s’imposent à moi, le travail de souvenance, cette bataille contre le trou de mémoire, cette force tenace contre l’oubli, ce devoir de mémoire pour les nombreuses victimes innocentes, cruellement torturés, indignement affamées, déshumanisées et lâchement assassinées sous le règne de votre époux, que vous tentez de nous imposer une image fallacieuse, celle d'un homme pieux, d'une personne immaculée comme on en trouve rarement dans ce bas monde. Une image trompeuse, visant à tromper et égarer pour nuire à la soif de justice que réclament les victimes, leurs ayant droits et leurs parents. Votre époux a sacralisé la mort et abjectement déshumanisé la vie des autres.

Madame Habré, permettez-moi de vous dire une certaine chose, vous gesticulez comme une forçat pour vouloir nous faire avaler une "montagne", celle de l'innocence de votre cher époux, de la souffrance de votre famille, du complot qui se trame contre vous, en foulant sous vos pieds entachés de sang, les peines, les souffrances, les longues agonies avant la mort des nombreuses personnes que votre époux a fait massacrer, la faim imposée aux hommes et femmes comme vous et moi par la DDS, le pillage des biens de nombreuses familles…Vous tentez l’impossible en vous drapant du sceau de la victimisation alors que la couronne satanique du bourreau trône sur vos têtes. Aucun Tchadien ayant souffert sous le règne de votre époux (hormis vos bourreaux, sbires et hommes de main) ne peut croire, à vos larmes et paroles, une véritable abomination d'inspiration satanique en référence aux atrocités commises sous le règne de votre époux.

Vous déverser un torrent de larmes de crocodile pour vouloir nous inonder de vos « peines », nous amadouer mais, que nenni, vous êtes aussi cruelle et barbare que votre époux, en enfonçant le couteau dans les blessures béantes des victimes et de leur proche, quelle indignité de vous voir vous salir de la sorte, en vous prenant aux veuves des personnes tuées par votre cruel époux, un monstre sans nom qui se cache lâchement derrière des boubous blancs pour fuir ses abominations mais, vous pouvez tromper le monde mais, jamais au grand jamais, tromper Allah notre Créateur Suprême, qui connait tous nos actes ne fut ce qu’un atome, et ceux de votre époux, sont complètement démoniaques et sanguinaires. Vous criez, pérorez sur tous les toits que " cette œuvre d’injustice qui heurte les consciences" est tout simplement un complot fomenté contre votre époux. Au nom d’une obsession sécuritaire qui frise la paranoïa, de « l’expansionnisme libyen », un système autoritaire qui s’est développé pour rendre un véritable culte de la personne du président Habré, lequel n’avait pas hésité à faire de la répression, des massacres, des arrestations arbitraires et disparitions comme cheval de bataille.

 

Dites-moi Madame, où êtes-vous quand votre époux faisait massacrer des familles entières, rasait et incendiait des villages entiers, kidnappait des tchadiens dans les pays voisins pour les conduire dans ses "ateliers de tortures et de mort", où-êtes vous Madame, quand sous le magistère de votre époux, on obligeait des jeunes dont des adolescentes a intégrer des groupes chocs, haut lieu de débauche où ils se déhanchaient lascivement et immoralement pour faire le culte de personnalité cher à votre époux, avez-vous le moral vous? Pourquoi cette fébrilité et cette agitation à vouloir crier sur tous les toits les souffrances de votre foyer, de votre famille, de vos enfants? Connaissez-vous ce qui veut dire souffrance quand votre système sous la houlette de votre sanguinaire et despotique époux, avait décimé des familles entières comme celle des Djalal Arabi, pourtant un soutien inconditionnel pour les FAN? Savez-vous qu’un crime ne s'oublie jamais? Savez-vous que tout se paye ici bas avant le grand Jugement auprès de notre Créateur Suprême? Laissez-moi vous dire une chose, votre époux n’avait jamais anticipé que ses crimes ne resteraient pas impunis, il a été rattrapé et piégé par la roue de l’Histoire, et rien ne pourra changer son déroulement, ni vos discours moins encore le tsunami de vos fausses larmes de crocodile.

 

Vous avez le culot de citer ce poème bien connu de Victor Hugo : « Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent », en oubliant que votre époux avait indignement et inhumainement fait disparaitre des personnes bien vivantes, des pères et mères de famille qui luttaient pour subvenir aux besoins primaires de leur famille, des jeunes a fleur d’âge, de personnes valides , des intellectuels qui pourraient concourir au développement du Tchad. Que de familles votre époux a disloqué par sa vision sanguinaire de la politique? Que d’innocentes vies brisées à jamais par la barbarie, la cruauté et l’animosité de votre époux? Que des hommes et des femmes jadis valides, a jamais atrophiés sous les effets conjugués des traitements inhumains et dégradants qu’ils ont subi sous votre règne sanglant et barbare? Votre régime était tout simplement une mafia déguisée, vous avez sous la bannière de la fameuse « opération or », dévaliser des familles en les dépouillant de leur or, en leur imposant un demi-salaire, en imposant une contribution obligatoire aux commerçants, pourtant la France que vous traitez de tous les mots aujourd’hui, veillait au grain, tant logistiquement, techniquement que financièrement.

 

Vous vous êtes attaquer aux avocats des parties civiles, ânonnant et proférant des menaces de mort (votre hobby favori), vous vous êtes permis toute honte bue, de vous en prendre, à Clément Abaïfouta, Souleymane Guengueng, aux veuves, je cite entre autre, Madame Haoua Toumlé et Madame Mariam Ahmat Djemil. Vous d’une supposée lien entre Idriss Deby et Madame Mariam Djamous, que de mensonges et de paroles déplacées d’une première Dame, j’allais dire d’une première dictatrice. Si vos paroles étaient vraies, connaissant la mentalité des gens du Nord, Djamous n’allait pas se lier Idriss Deby pour renverser votre hideux régime. Vous traitez cette dernière de toutes les grossièretés sortant de la bouche d’une ancienne première Dame, honte à vous car, vous devrez être reconnaissante que si votre régime avait subsisté jusqu'à 8 longues années, c’est grâce à Hassan Djamous et ses nombreux compagnons dont beaucoup ont été lâchement assassinés par votre époux, un piètre guerrier qui n’a remporté aucune victoire militaire dans sa vie, ces victoires reviennent aux Haroun Gody, Maldoum, Hissein Hamiti, Deby, Djamous, Ahmat Gourou, etc.

Vous apprendrez à connaitre la souffrance qu’on avait endurée durant le règne de votre époux, restant sans nouvelles de nos proches arrêtés par votre DDS. Vous devrez remercier Dieu de ne pas avoir la malchance de subir le sort des époux Nicolae et Elena CEAUSESCU qui, jusqu'à la dernière minute se croyaient des surhumains. Ce couple après le "génocide" de Timisoara et de Bucarest, se croyait au dessus des lois, ils ont été surpris par la roue de l’Histoire.

Ceausescu disait: "Je parlerai seulement devant la Grande Assemblée nationale et la classe ouvrière. Je ne reconnais aucun tribunal. C'est un coup d'État."Votre époux aussi agit de la même manière, c’est le propre de tous les dictateurs comme votre cher époux. Comme le "Génie des Carpates" devenu "bête immonde", votre époux, le « lion des wadi », le « messager de la paix » est devenu un lâche qui se cache derrière des lunettes sombres pour ne pas croiser le regard de ses victimes et de leur proche. Vous auriez mieux fait de vous faire toute petite, de vous taire, Madame Fatimé Raymonde ou Fatimé « Démone.» car, ce 30 mai 2016 est historique dans les annales de la justice internationale, même si vous versez de larmes de sang, rien ne nous empêchera de dire : « …enfin, l’impitoyable Pinochet africain a récolté ce qu’il a semé. »

Madame, connaissez-vous Ahmat Lamine? Si non, permettez-moi de vous rafraichir la mémoire, Ahmat Lamine était un ancien administrateur civil, époux de Falmata Adji, la mère de Florence Ramadjingué, mère de vos deux petits enfants, qu’elle avait eue avec Béchir Habré. En 1986, Ahmat Lamine, mon grand oncle, qui était pourtant le grand-père par alliance a été brutalement arraché a l’amour de ses proches. Souffrant de diabète, il a été torturé et laisser agoniser. Pourtant, il était le grand père par alliance de vos petits enfants, Hissein et Guihini, il était le père adoptif de la mère de vos petits fils, où est l’humanisme dans tout ca, Madame Habré?

 

Madame, dans toutes vos sorties, vous invoquiez le Nom Glorieux d’Allah et vous saupoudrez cela de poèmes et citations du pays de vos ancêtres mais, sachez que des milliers d’hommes et de femmes, avaient durant 25 ans prié, supplié et invoqué Allah pour que ce jour historique du 30 mai 2016 arrive, Dieu a répondu a leur appel et leur invocation. De lion tout puissant, votre époux est devenu, la risée de tous les anciens chefs de l’état, en se faisant transporter par la force comme un bambin par les forces de l’ordre sénégalaise, face à son refus lâche de se rendre de son propre chef devant les CAE.

Madame l’épouse, la « victime d’un complot » connaissez-vous Idriss Koura, le Docteur Ndem Ngoindi, Ahmat Wayor, Moussa Raymond Nodjibé, le commandant Gotindé, les Lieutenants Abdoulaye et Adjideï ? Ce sont des proches que votre époux à ôter la vie. Vous voulez marcher sur les cadavres de toutes les victimes de votre appareil répressif, étouffer la vérité dans un œuf, détrompez-vous, la roue de l’Histoire a une force prodigieuse que ni vos larmes, vos coups de gueule, vos injures et intrigues ne pourront arrêter. Dieu a voulu que l’affaire Hissein Habré soit, et elle l’est. Dieu a voulu dire à votre époux qu’on ne tue pas impunément ses créatures…Votre époux au faite de son pouvoir, oubliant que la vie humaine est sacrée et que chacun a le droit d'être traité avec le respect qui est dû à tout être humain.

Vous ne cessez de clamer haut : « Donnez-moi des nouvelles de mon mari ! » Honte a vous. Et ses veuves, ses enfants qui n’ont pas eu la chance de connaitre leur proche enlevé et assassiné par votre « rouleau compresseur », la DDS. Il y a des enfants, comme mon neveu, qui n’ont jamais connu leur père, parce que tué par votre machine à tuer. Il est tout à fait logique de défendre votre époux, en soutenant lors d’une interview accordée au quotidien sénégalais Le Populaire, que tout ce qu’on reproche à votre époux « relève du complot. »C’est abject! Servez-nous une autre sauce. C’est sous le sceau de complot et de suspicion que votre époux a mis brutalement un terme à des milliers vies innocentes, des vies sacrées insufflées par Dieu.

« Nous n’avons aucun problème avec Me Wade. Par contre, nous en avons avec Jeune Afrique. Nous avons injustement [sic] fait le constat d’une véritable opération de lynchage de la part de J.A.I., des mensonges, des montages grossiers, du n’importe quoi. […] Son but est de « casser » l’image d’Hissein Habré. […] Cette campagne a en quelque sorte préparé le terrain pour les ONG. Voilà la situation : J.A.I. vous insulte, vous ne portez pas plainte. […] C’est ce qui a permis un véritable crime médiatique contre Hissein Habré. »Dixit Madame Fatimé Habré. Sans honte, vous vous attaquez a des journaux, vous vous en prenez à des veuves, à des victimes de votre époux allant jusqu'à qualifier certaines d’infidélité, c’est grossier de votre part, vous devrez avoir honte et vous cacher la face pour le crime de votre époux. Cachez les nombreux viols de votre époux dont celui de Françoise Claustre prise en otage durant 33 mois et utilisée a satiété par votre époux comme esclave sexuelle.

 

Abbas Kayangar