Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Verdict du procès Habré : l’indemnisation, nouvelle bataille des victimes

72heures après la condamnation à perpétuité d'Hissein Habré par les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE), juridiction qu’il n’a pas reconnue la légitimité, la question de l’indemnisation des victimes reste un défi majeur pour ces dernières et les organisations qui les avaient soutenues pendant deux décennies.

 

Le 30 mai dernier, Hissein Habré, président du Tchad de 1982 à 1990, a été condamné à Dakar au Sénégal, par une juridiction africaine. Il a été accusé des crimes de guerre et crime contre l’humanité lors qu’il était aux affaires.

L’organisation de ce procès s’est déroulée sans l’implication supposée ou non de certains acteurs clés comme la France et le régime actuel.

Après avoir jugé et condamné à perpétuité Hissein Habré, plusieurs observateurs s’interrogent sur la question liée à l’indemnisation des victimes qui attendent des retombées de leurs luttes.

Pour Henri Thulliez, Chargé de mission à Human Right Watch, il revient à Hissein Habré et au Tchad d’indemniser les victimes.

La condamnation d'Habré ouvre désormais le débat sur l’indemnisation des victimes. Tout porte à croire que les pays donateurs et les institutions internationales ayant atteint leurs objectif, désengagent leurs responsabilités financières sur la question de l’indemnisation qui doit revenir au Tchad.

Ce verdict intervient dans un contexte international particulier de crise économique qui n’épargne pas le Tchad, incapable d’honorer ses engagements sociaux à l’égard des travailleurs tchadiens.

Comment parvenir donc soulager la douleur de toutes ces victimes ?

Les biens dont disposent Hissein Habré seront-ils suffisants pour indemniser 40.000 victimes dont les familles attendent impatiemment cette manne pour se reconstruire et se reconstituer ?

Le Tchad sous Idriss Deby est dans une situation de crise financière qui ne lui permette pas de subvenir aux besoins des fonctionnaires, lesquels accusent plusieurs mois d’arrières des salaires ce qui est à l’origine des contestations sociales à la veille de la présidentielle du 10 avril 2016.

La France éclaboussée dans un rapport de Human Rights Watch pour son soutien au régime d'Hissein Habré, connait des difficultés sociales et économiques au niveau intérieur avec notamment des grèves des syndicats et autres mouvements sociaux contestataires.

La communauté internationale dans sa composante intégrale n’est pas à mesure à venir en aide à travers des organisations humanitaires à des réfugiés syriens, afghans, érythréens et autres dans le monde.

Si le jugement d'Hissein Habré est un soulagement et une avancée historique dans la lutte contre l’impunité au Tchad et en Afrique, la question des mesures d’accompagnement des victimes interpelle les personnes avisées et éclairées sur cette question.

Makaila.fr