Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

TCHAD, LES MASQUES DE L’EMERGENCE SONT-ILS TOMBES ?

Pour se valoir émergent, il faut être, égal à soi-même. Attention ! Sans aucun modèle évident, fiable, qui vous servira de moule définitif peine perdue, vous perdrez tous masques sans lesquels aucune émergence ne sera possible.

L’émergence est, semblable à une cuirasse constituée de plusieurs masques ou qualités propres à vous. qui vous permettra d’envisager les contraintes historiques et techniques de l’heure.

On peut rêver d’émergence mais sans réalisations minutieuses d’un schéma convainquant de parcours prédéfini, le rêve devient un jeu d’enfants.

Se proclamer émergent sans prendre en comptes certains paramètres, c’est tombé pile sur le dos dans les filets du risible, qui ne vous ai pas pourtant destiné ni tendu. Le ridicule que vous craignez, vous l’avez pourtant cherché de vous-même, si c’est pour divertir, éclatez alors de rire.

Vous avez dit émergence ?

Tenez-vous bien !

L’émergence est un processus qui s’étale dans le temps et dans l’espace, en perpétuelle progression, telle l’ascension de l’Everest.

Oseriez-vous la faire en solitaire sans tenir compte du reste ?

Méfiez-vous, de vous attarder un instant, ou vous vous arrêtez au parcours, aussitôt quelqu’un d’autre prendra votre place et vous perdez votre qualité d’émergent.

La propagande que vous faites concerne bien, une nation est non un détergent.

C’est pourquoi émergence est un mot trop fort, qu’il ne faut guère manipuler dans les discours politiques, de moindres importances à des fins électoralistes.

Il faudrait tout cartographier, baliser tous les plans, et dégager pour les atterrissages possibles, des grandes pistes .

Si on n’est pas à la hauteur du défi, vaut mieux se taire, que de trainer des casseroles vides, si vous n’avez d’emblée rien à cuire.

Une simple aventure de décollage précoce, ne fera que vous détruire.

Qu'est ce que c’est d’abord l’émergence ?

Emergence, c’est l’action de faire sortir la tête de l’eau pour capter la bouffée d’oxygène vitale.

On la prend en exemple comme, se libérer d’un système qui vous soumet dans un filet de fer, qui limite totalement vos activités et vous maintient dans les obscurités du sous-développement.

Emerger peut paraitre comme éclore, et cela dépendra de votre force, votre maturité, votre ambition, surtout votre envergure qui dépasse le volume qui vous contenait depuis votre conception. Par besoin de vous mouvoir, de cette volonté de se libérer, enfin vous avez forgé le destin qui brise la coque dans laquelle vous êtes conçu. Ces paramètres réunis font éclater, tel un œuf qui se brise et laisse apparaitre votre tête.

Ne voyez-vous pas que cela connote avec la renaissance !

Dites-moi où en est-on avec cette dernière ?

Ne soyons pas si naïfs afin de mal apprécier le parcours pour autant.

Il faut d’abord recenser les critères d’éligibilité au poste de pays émergent.

Ne prenez pas ces petites questions suivantes comme un passetemps.

Ces petites questions il convient de les apprendre, les comprendre et savoir les interpréter avant d’entreprendre.

Qui sommes-nous ? Où sommes-nous ? Quels sont nos défauts et nos qualités ? Quels sont les moyens dont on dispose en ce moment ? Quels sont nos véritables défis ?

Quel modèle voudrions-nous être ? etc.. ect.

  • Il y a d’innombrables masques qu’il ne faut perdre pour aucune raison au monde, sans quoi taisez-vous.
  • Le masque de la souveraineté
  • Le masque géographique
  • Le masque scientifique
  • Le masque économique
  • Le masque politique
  • Le masque éthique
  • Le masque du leadership

Inversons l’ordre par nécessité impérieuse, nous nous attaquons en premier, au masque du leadership, qui constitue la clef de voute. Nous avons trouvez l’homme, qui, volontiers a choisi prendre les commandes de ce grand vaisseau tant attendu pour émerger. Il est par sa formation un habitué des airs et des espaces libres. Qui osera lui demander ses attestations pour pouvoir se ranger derrière lui. Il est connu de tous, il suffit de le suivre et l’aider à naviguer.

Devons-nous parlez de ses qualités et de ses défauts d’abord ?

Oui, je suis de cet avis sans hésiter. En croire aux échos qui parvenaient du palais, il serait un homme atypique.

Donc épions ses défauts et ses qualités indéniables de peur de se contredire en pleins voltige épique.

Je le trouve attentif et admirable, d’autres me contredisent, se méfient de lui, le trouvent moins fiable, certains disent qu’il n’est même pas fréquentable.

Bref !

Les émergences se font sans tambours ni trompettes. Elles se préparent en sourdine dans une perspective sur des bases scientifiques. Qui aurait ouï un jour, un seul pays du BRICS (le Brésil, Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud) s’atteler à une fanfaronnade d’émergence bien plus fugace que le recul du mirage, au soleil du zénith ? Une propagande qui sonne sans arrêt comme un vieux disque gratté.

IDI victime ou acteur en puissance de son propre système ?

Cette question nous parait anodine mais s’avère pertinente pour lui faire confiance ou non, à l’émergence proclamée.

De la somme de ses qualités et ses défauts bien pétris, il est le pionnier de beaucoup de nouveautés, avec qui, peut-être compter sans mépris.

IDI est un fils du Tchad donc pur produit national. Il ne faut pas le toiser avec ceux qui cherchent à le dénigrer par ce qu’ils l’en veulent pour sa place, ni prendre comme parole céleste de ceux qui le flattent pour avoir le fromage et faire partie de ses grands palaces.

Restons dans une logique dépassionnée pour pouvoir trancher. Nous ne devons pas nous proclamer en amis de peur de trop le flatter, ni s’ériger en acérés ennemis pour autant l’accabler des vices indignes de son rang.

Est-il victime ?

Trop tôt pour se prononcer au verdict d’un personnage atypique.

IDI est le président de la république. Il est initiateur des grands projets. Il innove et se met à l’ouvrage sans compter. Il se lance souvent avec beaucoup de conviction. Les visions futuristes sont ses points forts, malheureusement, trop mal flatté par son entourage.

C’est le grain de sable dans l’engrenage.

Ce denier par contre est un gros caillou, qui affute la contradiction dans les réalisations des ouvrages.

Certes il a une grande responsabilité de ce qui se trame au Tchad.

Il adore aller souvent en balade.

Il éclaire nos nuits noires, par des projets futuristes, en feu de paille

Qui s’éteint plus vite qu’il n’a commencé désespérés, nous ne constatons que les failles.

Ce qui suscite la colère publique.

C’est comme ça, que marche la république ?

Qualités

Il est le pionnier de la démocratie, ni or ni argent je vous apporte la liberté.

Une liberté bien que boiteuse, elle avance à petit pas.

Où en est-on ?

Une démocratie qui ne démarre qu’à la manivelle, acceptable, c’est mieux que rien.

L’environnement projet de taille vraiment admirable? C’est fabuleux, les bêtes et les arbres auraient prié peut être pour sa longévité au pouvoir.

Il se bat comme l’ange de la pluie qui asperge d’espoir, les cœurs des Tchadiens assoiffés depuis un quart de siècle. Malgré cet effort inlassable, beaucoup des Tchadiens dorment la gorge sèche et cela n’est pas acceptable.

 

Je ne voudrai pas trop m’attarder sur ses innombrables qualités du chef d’Etat, bien qu’elles soient narguées par ses défauts qui sont loin d’être des péchés mignons.

IDI n’est pas mon ami, il est mon président comme tous les restes de mes compatriotes. On est attrait à le juger parfois en transgressant certaines de ses qualités.

Dire qu’il n’a que des qualités, c’est alléguer, un mensonge grossier. J’ai eu à m’entretenir avec lui par deux fois je le trouve bien attentionné, pourtant il vous donne l’impression de prendre des notes d’or, mais vous allez attendre longtemps sans réplique.

Nous sommes en droit de porter un jugement sur lui du fait qu’il est personne publique.

Il est doué à pousser les charmes des aventures à l’extrême, ce qui fait la complexité de son tempérament et sa longévité. (Patient à l’extrême, stratège qui défie les pièges, généreux sans limites, impulsif, reconnaissant, tolérant, mais il faut toujours prendre sa tolérance avec des pincettes même s’il l’avoue, elle fait partie de son stratégie parce qu’il a horreur de la défaite).

Il faut donc, tolérer son imprévisibilité sans encore, l’assimiler à un versatile averti. Il est émotif, très sensible à la corde familiale celle-ci, qu’il ne badine pas avec, il la protège comme du cristal).

Il n’a pas d’amis à vie, ni d’ennemis à vie. Il est versatile du fait de l’influence due à son environnement familial.

Je me reconnais injuste de n’avoir pas cité toutes ses qualités. Néanmoins il convient parfaitement de dénoncer aussi ses mauvaises pratiques pour lui indiquer la boussole de l’, émerge. Il est brutal, patient comme le dromadaire, il n’oublie pas facilement le mal que vous lui infligez. Il faut toujours être prudent quand vous êtes à ses côtés.

Le jour où vous penseriez être décoré par lui, je vous préviens sans blague, ce jour peut-être sera annoncé le décret qui mettra fin à vos fonction. C’est un défaut n’est pas ? « C’est une tache d’huile au cœur de l’émergence » je l’invite à la dégraisser.

Un pays qui se voudra émergent en perspective se devra un réveil de choc de sa turpitude.

Je ne suis pas de ceux qui, comme des mauvais cavaliers s’adonnent à une diatribe, ou une parade cavalière à grand galop juste pour attirer l’attention, aux fins de trouver quelques choses dans la calebasse.

Heureusement que mon éthique n’est pas si basse.

J’évoque par conviction et honnêteté intellectuelle sans attendre d’IDI quelque chose en contrepartie.

De toutes les façons c’est gratuit.

Pourvue que cela serve ma patrie.

Pourtant il n’y a rien à manger maintenant. C’est la raison qui me laisse la conscience tranquille.

Ne l’avait-t-il pas bien dit à Am-Timan en un mot, « Le pétrole c’est la misère ».

Merci de nous inviter au travail de la terre.

Je pense que sans amertume il faut poser certaines questions le concernant avant d’évoluer sur l’approche de notre logique, qui, par la suite nous dira oui ou non le Tchad sera-t-il émergent ?

( à suivre 1 )

MAHAMAT ALI HIDJAZI