Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : Human Rights Watch doit aussi jeter un regard croisé sur la situation actuelle des droits humains

L’organisation américaine des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW), a fin publié son rapport tant attendu qui pointe la responsabilité de Paris d’avoir soutenu et aidé Hissein Habré, lorsqu’il était aux affaires dans les années 80.

 

Ce rapport qui éclaire l’opinion publique la responsabilité historique de Paris, ne doit pas occulter la tragédie actuelle sous Idriss Deby où les Tchadiens subissent les mêmes faits dans une ère démocratique.Seulement, il intervient 26 ans après.

La responsabilité de Paris est connue de nombreux Tchadiens à cette époque où le Tchad avait besoin du soutien militaire, politique et diplomatique de l’allié français pour la reconquête du nord du pays occupé par la Libye. Ce qui a,semble-t-il, justifié le silence de la France sur les atteintes aux droits humains.

Mais aujourd’hui, le problème se pose toujours avec acuité. La France et les organisations internationales de défense des droits humains continuent à fermer tristement les yeux sur la dégradation spectaculaire des droits humains et des libertés sous Idriss Deby, présenté comme l’allié des occidentaux.

De 1990 à 2016 : pas grand changement au Tchad
Les Tchadiens attendent à ce que Human Rights Watch jette un regard croisé sur les atrocités actuelles au Tchad où la situation n’a pas du tout changé.

La répression, les arrestations, les détentions illégales continuent. Les prisonniers croupissent dans des geôles dans l’indifférence générale. Aucune amélioration n’est observée depuis l’avènement d’Idriss Deby au pouvoir.

Il faut aider donc les Tchadiens à renoncer avec la culture de violence comme mode d’accession au pouvoir pour privilégier le respect des droits humains et des libertés fondamentales qui fonde la cohésion sociale et l’unité nationale.

Comme me disait discrètement quelqu’un, l’organisation Human Rights Watch va désormais se consacrer à Idriss Deby. On l’espère bien !

Makaila.fr