Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

BREXIT OU BRUEXIT (Par MAHAMAT ALI HIDJAZI)

Séisme géopolitique qui déclenchera le Tsunami de la politique géographique qui deviendra, le refuge des nationalistes qui veulent se démarquer du communautarisme, qu’ils avaient longtemps côtoyaient en vain.

Cette démocratie occidentale, nous l’avons mal lue entre les lignes. Depuis longtemps, deux écoles cohabitent alors que nous sommes en marge, sans déceler à temps les contours qui existent entre les concepts anglo-saxons et celui de l’Europe continentale.

Les dés sont jetés, ce qui reste à faire est l’esprit de textes de sortie à appliquer.

L’article 50.

« 1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l'Union. »

C’est effectif, le BREXIT, ça y est !

C’est une onde de choc perçue loin, en Afrique subsaharienne avec beaucoup d’amertume. Certainement, les habitants non loin de l’épicentre doivent s’inquiéter davantage, de ces éventuelles répliques.

Mais hélas, c’est peut-être un réveil tardif. La jeunesse européenne sans véritable perspective, se voit mal bercée par les discours promoteurs, mais, la réalité ne fait qu’accroitre la courbe du chômage.

Cette discordance, mène la jeunesse avertie, vers un sentiment nationaliste au détriment de celui communautariste que les seniors cherchent à colmater.

Le Brexit, engendrera un effet domino qui fera appel à un sentiment de souveraineté nationale qui, peut-être, donnera la sentence sans appel à un BRUEXIT, qui ne sera pas du gout de la bureaucratie occidentale qui cherche à contenir les différentes vagues qui la secouent sans cesse en ce moment.

Cette souveraineté nationale, est un masque qui couve le conflit de souverainetés surtout avec la souveraineté populaire qui a les vents en poupe.

Royaume Uni et U E

Vue ses démarches prudentes il laisse soupçonner une méfiance inexpliquée. le RU émettait de réserve pour son entrée dans l’UE, bien qu’il fût parmi les six premiers.

D’emblée, ces deux points suivants, qui sont l’indicateur évident, de son hésitation parfaite.

  • Il garde sa monnaie,
  • Il n’est pas ouvert à l’espace Schengen.

 

PHILOSOPHIE

Sa philosophie politique libérale à l’ombre de la monarchie laisse évoluer une démocratie au diapason de la noblesse.

1) Le maire musulman de Londres est un signe d’intégration et d’honnête politique.

2) Pas d’interventionnisme ex : Le mérite d’une palme qui sera mise sur la couronne. Le Nigeria, en dépit de ses problèmes sécuritaires avec Boko Haram, la Grande Bretagne a trouvé bon de laisser son ancienne colonie de se démener sous prétexte de souveraineté nationale. Pas d’interventionnisme.

3) Cette philosophie a fait naitre un courant de clairvoyance aux Etats Unis d’Amérique qui facilita l’élection et la réélection d’Obama. C’est fabuleux n’est pas ?

N’eût été, le réalisme anglo-saxon, aux Etats unis d’Amérique, Obama serait assailli des fanfaronnades de mauvais gout, qui chercheraient à défeuiller l’origine africaine de son père, et la petite maison de campagne de sa grand-mère, qui sera montrée entourée, des fauves pour le disqualifier de la course.

 

BRUEXIT

Une éventuelle fièvre négligée, peut déclencher le frisson. « the Brussels Union European Exit » que nous pouvons l’interpréter par le terme de l’option de sortie de Bruxelles comme capitale Européenne et de l’Union Européenne comme espace de libre échange et de solidarité, est un signe précurseur qui ne trompe guère.

BREXIT, est perçu comme phénomène social explicable.

Le syndrome Brexit, qui se présente sous le tableau suivant :

  • pas de croissance, donc délocalisation
  • délocalisation de firme, entraine licenciement
  • licenciement engendre négation d’emploi
  • négation d’emploi, entraine baisse de gain
  • pas de gain, donc cherté de vie
  • cherté de vie, fait fuir donc, exode rural ou immigration, refugiés
  • pas de loisirs dépression (violence, vols, alcool et drogue etc.)
  • dépression donc insécurité
  • insécurité, affront avec la police
  • affront avec la police, rejet du politique
  • rejet du politique, terrorisme
  • terrorisme donc absence de tourisme
  • absence de tourisme, augmentation de la TVA, impôts
  • trop d’impôts tuent l’impôt
  • impôt mort, pas de budget
  • pas de budget, crise sociale
  • crises sociale fait éclater la guerre civile
  • guerre civile entraine refugiés
  • refugiés sont assimilés au partages de pain et de toit que les citoyens mêmes n’entrouvrent pas
  • présence des refugiés réveille de la xénophobie
  • crise sociale, cohésion devient impossible
  • pas de cohabitation donc referendum
  • referendum peut aboutir à scission
  • scission va vers naissance des nouveaux Etats
  • nouveaux Etats donnent beaucoup des voix à l’ONU
  • beaucoup des voies guerres froides

Le referendum qui donna raison au BREXIT, est un verdict d’un arrière-gout difficile à avaler. En principe, une importante décision ne doit pas se faire tranchée avec un faible taux comme celui que nous avons constaté. Le Brexit a gagné au fil du rasoir à 51,89%. Je suggère qu’il faut « rebeloter ». et jouer au moins 65% plus un vote au parlement.

Que va faire l’Europe ?

L’Europe a besoin d’un nouveau projet plus réaliste, qu’utopique. C’est un projet qui sera adapté pour l’Europe de demain.

Une Europe qui se formera par affinité et par respects des intérêts mutuels. Peut-être qu’on entendra plusieurs éuropes à la fois dans la grande Europe, réconciliée avec elle-même. Franchement les partis de l’extrême droite expriment leurs soucis nationalistes, mais on leurs rejette en bloc ce qui les rend radicales.

En vérité, je trouve la marge de manœuvre de la droite (en europe), très étroite avec le FN. La seule différence, est de voir l’extrême droite avouer la xénophobie mais la droite l’approuve en silence.

Nous avons tous remarqué le comportement des pays qui refusent l’adhésion de la Turquie dans l’Union Européenne du fait de son islamité. Puis le croissant est visible sur son drapeau.

Pourtant la Turquie, est un pays européen sans ambages et de surcroît membre de l’OTAN. Les bureaucrates comme, au jeu du scrabble, choisissent les mots qui rapportent triples, pour finir les sept pions et la partie en même temps.

C’est bien à la veille des élections, que la chasse à la sorcière commence souvent.

Pour des fins souvent électoralistes

Des cris assourdissants s’élèvent, sans cesse au voile islamique ou à l’interdiction de la bourkha ou le hidjab ou..ou…Halal ou autres futilités.

Ce jeu de cache-cache que la génération montante a démasqué au grand jour, met en mauvaise posture la bureaucratie honteuse. Ce qui se traduit parfois par leur fort taux d’abstention, en représailles aux conséquences lourdes et durables. Penseriez-vous que la jeunesse actuelle est si naïve au point de ne pas comprendre vos sourires sardoniques et malicieux.

Une anecdote qui peut, peut être illustrée, la compréhension de ce jeu entre la bureaucratie et la nouvelle génération.

(un président africain de la république très très démocratique…, en famille voulait regarder la Tv nationale où ses sorties de campagne présidentielle passent en boucle, mais ses enfants, silencieux, regardent leur feuilleton. Pour zapper il a besoin de la télécommande qui est tenue par sa fille. Comment l’avoir de ses enfants, il préconisa un vote à mains levées.

Tout le monde a voté pour le maintien à 90% de la chaine en cours. Il est le seul, à voter pour le changement. Ironie du sort, pour la première fois, il vote pour le changement.

Il se tourne et se retourne, regarde son épouse placide qui ne lui apporte aucun soutien moral. Elle a pourtant voté par abstention.

Rien à faire, le temps passe. Il doit décider. Il lève haut les mains ; éh ! éh ! j’ai gagné.. la benjamine de ses enfants, sort des gros yeux, surprise de voir son père mentir, puis elle le regarde pour la première fois droit dans les yeux...

Elle dit : wééh, papa, wééh ! Papa même à la maison aussi, tu triches ?

Ce que peut-être beaucoup des bureaucrates n’ont pas compris, de ce que pense leur jeunesse.

La jeunesse de l’Europe est touchée de plein fouet par l’afflux des réfugiés, qu’elle voie estomaqué sans possibilité réel, de l’endiguer. Elle est consciente que les crises sont provoquées par les bureaucrates. Si par contre, les bureaucrates s’attardent sur les manœuvres de divertissement, grande sera leur surprise. Cette jeunesse est prête à ébranler le puzzle européen.

Ce jour, un nouveau départ de marathon, sous les mêmes cieux des nouveaux soleils radieux vont poindre.

Cependant, cette jeunesse incomprise, et mise en marge, mangera de ses propres mains.

Ce continent, de leur rêve, se verra renaitre de ses cendres tel un Phoenix.

Aux bureaucrates et aux démocrates de choisir le bon moment pour dialoguer ne vous entêter pas.

 

MAHAMAT ALI HIDJAZI