Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: vider le différend post-électoral, pour éviter une crise politique d'ampleur

Après la réélection fortement controversée et contestée d’Idriss Deby lors de scrutin présidentiel du 10 avril 2016 au Tchad, le pays traverse une crise politique à faible intensité qui va progressivement s’intensifier si jamais la classe politique n’évacue pas rapidement le contentieux post-électoral encours qui oppose le pouvoir à l’opposition.

 

Au Tchad, pouvoir et opposition se regardent en chiens de faïence depuis la tenue de l’élection présidentielle du 10 avril 2016 qui a vu Idriss Deby se faire relire à la surprise générale des observateurs de la scène politique tchadienne.

Le 05 mai dernier,  par imprudence et inadvertance, à l’appel des 5 candidats à ladite élection, une journée à la ville morte, lancée, n’a pas été suivie d’effet par la population pour de raisons diverses et variées. Depuis, l’opposition tchadienne semble emmurée dans le silence.

Il faut s’attendre à des actions de contestations d’envergures étant donné que l’opposition qui ne s’avoue pas vaincue, va devoir,  remobiliser en dépit du caractère réprimant du pouvoir.

Cette situation bloquée, présage des jours difficiles dans le paysage politique, si rien ne fait, pour décongestionner la crispation et la cristallisation née du différend post-électoral.

Au regards de l'affaire des militaires disparus, des arrestations, intimidations des membres de la société civile et des détentions illégales des militants de l’opposition qui se poursuivent dans le pays rien n’augure des lendemains meilleurs.

Makaila.fr