Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

TCHAD : QUAND L'ACTE DE VOTER FAIT DISPARAITRE DES CITOYENS

« Et d'ailleurs, et d'ailleurs, et d'ailleurs, ceux-là qui disent cela, je crois que beaucoup je vais les enterrer avant de regagner le sous-sol » dixit Idriss Deby Itno.

L'affaire des militaires tchadiens disparus s'internationalise et pourrait arriver au conseil des droits de l'homme si la lumière n'est pas faite rapidement !

Les Bachir et consorts ont tout simplement embourbé IDI dans une affaire explosive et hautement sensible en commettant plusieurs erreurs dont je ne relèverai que trois parmi les plus importantes :

  1. La première erreur : en déclarant officiellement que les militaires disparus étaient en mission commandée, les autorités tchadiennes ont publiquement assumé qu'elles connaissent précisément le sort de ceux que nous appelons les militaires disparus. Elles sont donc dans l'obligation d'apporter les preuves de vie et de faire toutes les lumières sur cette affaire qui pue le viol du sacré;
  2. Deuxième erreur : Lors de son discours de fin de campagne, IDI menace très explicitement : « Et d'ailleurs, et d'ailleurs, et d'ailleurs, ceux-là qui disent cela, je crois que beaucoup je vais les enterrer avant de regagner le sous-sol ». Quelques jours après, des militaires qui ont refusé de le voter disparaissent. A qui la faute ?
  3. Troisième erreur : l'affaire des militaires disparus unit les cœurs des tchadiens plutôt que de les dissuader dans leur défiance du système;

Un groupe de la diaspora travaillerait activement avec le conseil de droits de l'homme pour déterminer les conditions d'engager des actions internationales devant des tribunaux. L'affaire des militaires disparus truffée de pièges se complique et s'accélère. A suivre.

Yemi Pierre Kemth

 

Ndjamena

yemipik@gmail.com