Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : plus que jamais unis, les leaders de l’opposition solidaires à Laokein Medard, Maire de la ville de Moundou
Tchad : plus que jamais unis, les leaders de l’opposition solidaires à Laokein Medard, Maire de la ville de Moundou
Tchad : plus que jamais unis, les leaders de l’opposition solidaires à Laokein Medard, Maire de la ville de Moundou
Tchad : plus que jamais unis, les leaders de l’opposition solidaires à Laokein Medard, Maire de la ville de Moundou

A Moundou pour un discours de paix , d’unité nationale

 

En solidarité à Laokein Medard, Maire de la ville de Moundou, candidat à la présidentielle au Tchad, Saleh Kebzabo, Mahamat Ahmat Alhabo, Dr Gali Ngothé Gatta, et Mbaimon Guedmbaye Brice, se trouvent depuis hier, dans la capitale économique du pays, pour apporter leur soutien à leur collègue dont les militants sont injustement arrêtés et malmenés par le régime. Cette visite vise aussi, à rassurer, tous les Tchadiens épris de paix et de la volonté de vivre ensemble dans la dignité et l’unité.

 

Excepté Joseph Djimmangar (CAP-SUR), retenu à Ndjaména pour de raisons privées, les quatre leaders de l’opposition et candidats à la présidentielle du 10 avril 2016, à savoir : Saleh Kebzabo (UNDR), Mahamat Alhabo (PLD), Gali Ngothé Gata (UFD-PR) et Mbaimon Guedmbaye Brice (MPTR), se sont rendus à Moundou, pour exprimer leur solidarité au Maire de la ville, Laokein Medard (CTDP), dont les militants et membres de la direction politique, subissent arbitrairement arrêtés, tabassés et maltraités par les forces de l’ordre du régime tchadien.

A travers, cette visite les leaders et candidats au scrutin présidentiel tchadien, vise à rassurer l’opinion publique nationale et internationale sur les rumeurs répandues par le pouvoir d’Idriss Deby qui cherche à instrumentaliser le différend électoral pour le glisser vers un terrain dangereux en surfant sur le levier communautaire et crée une guerre civile entre les différentes composantes nationales qui souhaitent continuer à vivre ensemble dans la diversité.

Selon l’un d’eux joint à Moundou. « Notre présence à Moundou est non seulement pour soutenir notre collègue, Laokein Médard, mais nous sommes venus démentir les allégations et les rumeurs du pouvoir de Ndjaména, habitué par la pratique de division des Tchadiens à des fins politiques. » a-t-il déclaré à Makaila.fr.

« Nous sommes à Moundou, pour tenir un discours de paix, d’apaisement et d’unité », ajoute, un autre.

Il convient de souligner qu’au lendemain de la proclamation des résultats par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), les rumeurs les plus folles, ont fait état que des camions bourrés des armes blanches,ont été interceptés à Moundou. Mais de sources proches des ressortissants de la région, c’est une œuvre des autorités tchadiennes qui veulent susciter une panique dans la population tchadienne dans le but de dresser les uns contre les autres afin de ressusciter les vieux démons qui ont endeuillé et ensanglanté le pays dans les années 80. Depuis cette date à nos jours, le sentiment national est éparpillé au profit d’une division entretenue et cautionnée par les hommes politiques véreux dont les motivations sont de conserver leurs privilèges dans une société tchadienne meurtrie et martyrisée.

Cette fois-ci, ça ne passera pas, car les Tchadiens ont compris et ne se laisseront plus utiliser pour les comptes des gens sans scrupule et peu soucieux de l’avenir du pays à travers une justice sociale et une égalité entre tous les fils d’une même nation.

Il faut éviter de surfer sur les leviers identitaires pour permettre aux Tchadiens soucieux de l’amour de leur pays de vivre ensemble dans le respect mutuel et le cadre légal.

Makaila.fr