Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

Tchad : la direction politique du MNCT persécutée, le porte-parole du parti entre dans la clandestinité

Depuis son implication dans la recherche de vérité de son leader, Mahamat Ahmat Lazina, disparu, Ibrahim Abderahaman Ahmat, porte-parole du Mouvement National pour le Changement au Tchad (MNCT), est dans le collimateur des renseignements tchadiens.

Recherché activement par les renseignements généraux depuis son point de presse à Ndjaména puis son intervention sur les ondes Radio France Internationale (Rfi), en vue de réclamer vérité sur la disparition de Mahamat Ahmat Lazina, Ibrahim Abderham Ahmat, Secrétaire Chargé de la presse et à l’information et porte-parole du Mouvement National pour le Changement au Tchad (MNCT), est à son tour inquiété au Tchad

En effet, selon nos informations, deux hommes enturbannés, habillés en tenue civile, se réclamant de la police, ont débarqué le mercredi dernier, au domicile de M.Ibrahim Abderhaman Ahmat. Ils ont trouvé son épouse et lui ont demandée. « Où est parti votre époux ? » Elle leur a répondu : « il a voyagé ». Puis les deux hommes repartent sans piper mot. Informé par son épouse de la visite inattendue de ces limiers, Ibrahim n’est plus rentré chez lui.

Depuis ce jour, le porte-parole du MNCT n’est plus apparu en public.

Alertée, l’organisation Amnesty International interroge les autorités tchadiennes sur les raisons de persécution qui pèsent sur la direction politique du MNCT au Tchad.

 

Makaila.fr