Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Massacre à ciel ouvert au Batha: la C.T.D.D.H accuse Idriss Deby

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

Communiqué de Presse N°17/2016

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) informe l’opinion nationale et internationale que pendant que toutes les attentions étaient concentrées sur la crise relative au holdup électoral de Deby et surtout sur les meurtres des militaires ayant voté pour des candidats de l’opposition, un massacre à ciel ouvert a commencé depuis fin Décembre 2015 est en train de se perpétrer dans la région du Batha dans la zone ou l’or était apparue à fleur de terre.

En effet, les orpailleurs ressortissants de la région après avoir été brutalement refoulés ont vu leur matériel confisqué , leurs motocyclettes brulées et avaient fait et continuent de faire l’objet de massacres systématiques ; massacres perpétrés par des éléments de la DGSIE qui avaient reçu pour cela des ordres précis de leur supérieurs de tirer sur toute personne aperçue dans le périmètre contenant les gisements d’or. Ceci est d’autant plus grave que la DGSIE est un corps d’élite qui reçoit ses ordres directement du Chef de l’état. Depuis lors, les éléments de la DGSIE avaient laissé place à des militaires issus d’autres corps de l’armée dont ceux de la garde nationale, de l’armée régulière ainsi que ceux de la gendarmerie qui n’avaient jamais cessé de continuer les massacres.

Plusieurs témoignages concordants corroborés par nos points focaux dans la région nous signalent que ces militaires de la Sécurité présidentielle ainsi que ceux qui les avaient remplacé continuent à tirer systématiquement sur toute personne ayant réussi à s’infiltrer dans la zone quadrillée par eux.

La C.T.D.D.H a établi de façon certaine que les parents du Chef de l’Etat en l’occurrence son fils le Commandant de la DGSIE qui a personnellement ordonné les massacres ainsi que d’autres membres importants de sa famille avaient effectué plusieurs passages sur les lieux et avaient procédé tranquillement en compagnie de plusieurs soudanais à effectuer des recherches intensives sous la protection des éléments d’abords de la DGSIE et ensuite des autres corps de l’armée , engrangeant d’énormes quantités d’or pour leur propre compte.

Une fois de plus, sous le couvert de l’état, la famille présidentielle, épaulée par plusieurs dizaines d’étrangers s’accaparent des richesses nationales en refoulant et en massacrants les orpailleurs de nationalité Tchadienne et en permettant aux étrangers d’exploiter l’or tchadien.

Le code minier tchadien n’interdisant pas l’exploitation artisanale de ce gisement, l’état pouvait accorder des licences à ces orpailleurs, et installer des comptoirs pour percevoir simplement les taxes de l’état comme cela se fait ailleurs. La C.T.D.D.H avait déjà dans un communiqué N°09/2016 du 17 janvier 2016. Attiré l’attention nationale et internationale sur ces massacres.

La CTDDH rend le président de la République responsable des massacres et brutalités exercées sur les orpailleurs tchadiens et exhorte les Organisations humanitaires à venir au secours de ces malheureux dont les cadavres sont livrés aux bêtes sauvages.

Fait à Ndjamena le 19 Mai 2016

Le Secrétaire General

Mahamat Nour IBEDOU