Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L’espace politique et des libertés verrouillé au Tchad : l’opposition et la société civile résignées

Mascarade électorale, interdiction de manifester, interdiction d’organiser une conférence de presse, enlèvement d’opposants, interpellation des responsables de la société civile, viol des filles la liste d’actes liberticides se multiplie au Tchad depuis la fausse réélection d’Idriss Deby.

Le régime tchadien n’est pas prêt à renoncer avec sa légendaire volonté de verrouiller l’espace politique, des libertés publiques et individuelles à ses adversaires sans distinction aucune.

Après avoir restreint à son peuple depuis plusieurs années, l’espace politique, le régime de Ndjaména poursuit sa logique de privation d’activités militantes aux voix de l’opposition et de la société civile.

En dépit de sa fausse victoire à la présidentielle du 10 avril dernier, remportée haut la main à travers une mascarade flagrante et évidente, Idriss Deby s’enferme de manière irrémédiable dans ses pratiques privilégiées : restriction et privation des libertés à ses concitoyens. Il bénéficie au plan international d’une mansuétude et d’une largesse à la limite complices des partenaires au développement.

Les responsables de l’opposition et les membres des organisations de la société civile sont désormais résignés. Ils assistent impuissants devant les restrictions et privations de leurs droits constitutionnels et universels.

La moindre manifestation est interdite, les agents de renseignements et les forces de sécurité sont déployés sur l’ensemble du territoire pour empêcher tout attroupement suspect et procéder à des intimidations voire des arrestations de toute personne supposée appartenir à l’opposition ou proche de la société civile.

Cet univers de terreur et de répression qui s’empare du pays dans le seul but d’étouffer toute velléité de contestation populaire consolide la thèse, selon laquelle, le pouvoir est frileux face à la volonté populaire de se libérer par des moyens pacifiques.

L’histoire récente des révoltes, a montré que plus on opprime et réprime son peuple en durcissant le ton, plus les gens finiront à prendre leur destin en main et se seront contraints à explorer des voies et moyens pour s’émanciper malgré l’étau qui se resserre de plus en plus sur eux.

Makaila.fr