Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Enquête au Tchad des militaires disparus: la C.T.D.D.H met en garde les autorités judiciaires contre la fabrication de boucs émissaires

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N°017/2016

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) prend acte de la déclaration du Procureur de la République reconnaissant implicitement et pour une fois, des disparitions et même des morts de militaires n’ayant pas voté pour IDRISS DEBY.

La C.T.D.D.H estime que les montages grossiers et indécents à la Télé Tchad, accompagnés par les jérémiades incongrues d’un Ministre de l’Information habitué à masquer les tares de son chef viennent d’être grossièrement contredites par le Procureur de la république, lui-même complètement dépassé par la réalité.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme(C.T.D.D.H) réitère sa déclaration faite lors de son point de presse du 14 Mai 2016 au cours duquel elle dit détenir des preuves formelles de ces disparitions et meurtres de militaires ayant voté pour des candidats de l’opposition.

Le Secrétaire Général de la C.T.D.D.H avait d’ailleurs été entendu par la police judiciaire à cause du Communiqué de presse publié suite à ces disparitions et ceci dans le cadre de l’enquête déclenchée par le parquet sous la pression des ONG nationales et internationales et surtout du gouvernement français et Américain

Par ailleurs, la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) estime qu’IDRISS DEBY qui se veut le Chef suprême des armées est interpellé au plus haut point ; à ce titre, il est personnellement responsable des disparitions et morts de ces militaires qui n’avaient commis aucune infraction et qui en votant pour les candidats de leur choix n’avaient fait qu’exercer un droit fondamental.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) met en garde les autorités judiciaires contre la fabrication de boucs émissaires afin de couvrir les vrais responsables ; elle exige de ce fait, une enquête indépendante des tribunaux à vocation internationale .pour une justice équitable et transparente

Fait à Ndjamena le 17 Mai 2016

Le Secretaire Général

 

Mahamat Nour IBEDOU