Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: l'UNDR dénonce les opérateurs mobiles Airtel et Tigo pour avoir coupé les télècommunications

Direction Nationale de la Campagne Présidentielle 2016

-----------------------------------------------

POINT DE PRESSE

Malgré la mise en garde de l’UNDR à l’endroit des compagnies de téléphonies mobiles à propos de coupures de télécommunications le jour de vote, il a été constaté que Airtel et Tigo ont coupé internet et les sms depuis samedi 09 avril 2016. Les appels téléphoniques sont subtilement perturbés.

Les conséquences : les banques, les compagnies de transport, de transfert d’argent, et tout le commerce extérieur ont été touchés.

L’UNDR invite toutes les entreprises lésées par ces perturbations de télécommunication d’évaluer leur manque à gagner, afin de porter plainte contre l’Etat, Airtel et Tigo pour réclamer des dédommagements.

Comme on le constate, le premier tour de l’élection présidentielle a été marqué par de nombreuses irrégularités savamment orchestrées par le MPS et la CENI dont la complaisance se passe de commentaires. Voici quelques faits constatés sur le terrain :

  • A Abéché, les il n’y a pas eu de procès verbaux. C’est parce que Deby va perdre dans la région du Ouaddaï, que ce coup a été monté pour contourner les voix de cet électorat.
  • Plusieurs urnes sont portées disparues, dont par exemple trois urnes à Farcha dans le 1er arrondissement de N’Djamena, des urnes qui ont été enlevées de force par deux personnes enturbannées. A Moussoro dans le Bar-gazal, un certain Rozi Teguili a emporté 23 urnes pour une destination inconnue.
  • Il y avait absence totale de membres de bureaux de votes en plusieurs endroits, faisant que des citoyens en possession de leurs cartes électorales ont été privé s de leur droit.
  • Dans certains bureaux de vote comme aux carrés 8 et 20 du quartier Boutalbagara à N’Djamena, les bulletins de vote étaient terminés dès 11 heures, privant ainsi toutes les personnes de ces quartiers de leurs votes.
  • Des vols des bulletins et autres matériels électoraux, des bourrages des urnes…. par des personnes au service du MPS ont été constatés ;
  • Il y a eu immixtion de la CENI dans ce qui relève des délégués des bureaux de vote ;
  • Les intimidations et les menaces, ont été fréquemment remarquées sur les électeurs par les forces de l’ordre et les militants du MPS.
  • Un schéma de faux résultat a été concocté par le MPS pour être imposé à la CENI afin de d’octroyer la victoire au MPS, alors que sur le terrain c’est exactement le contraire.
  • Les délégués des candidats de l’opposition ont été empêchés dans certains bureaux de vote de faire leur travail.
  • Il y a eu impression et distribution des cartes d’électeurs, même le jour de vote, aux mineurs pour voter Deby ;
  • Jusqu’à là, des militaires sont détenus, parce qu’ils ont voté le candidat de l’UNDR ou autres de l’opposition.
  • Un membre du comité de soutien à l’UNDR du Kanem, Monsieur Idriss Ahmat Hassaballah, a été arrêté par les autorités administratives, de même que plusieurs militants de l’UNDR du Borkou, dont Allatchi Djiguidé, Issa Youssouf, ou Mahamat sougoudi qui ont été violement battus en public avant d’être mis en prison ;
  • Des militaires soupçonnés d’avoir voté pour l’opposition sont portés disparus, à l’exemple de Allaramadji Fidèle, du service de transmission à présidence de la république ; Ouapi Bouli a disparu depuis ce jour après avoir détenu à la garnison.
  • Le candidat Idriss Deby aurait reçu longuement hier nuit le président de la CENI en présence de Mahamat Zene Bada son directeur de campagne.

Malgré tout ce qui précède, la tendance globale est la suivante : le candidat de l’UNDR, KEBZABO Saleh arrive en tête dans la plupart des régions, surtout les plus denses.

CELESTIN TOPONA MOCGNA

Porte-parole du candidat Saleh Kebzabo